Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Nouvelle écurie : la F1 dit n'avoir "aucune discussion sérieuse"

partages
commentaires
Nouvelle écurie : la F1 dit n'avoir "aucune discussion sérieuse"
Par :
4 oct. 2019 à 07:03

Les grands patrons de la F1 ont réagi à l'annonce de projet pour une nouvelle écurie espagnole, dévoilée jeudi. Leur réponse est un rappel réaliste de la situation, et sonne comme une douche froide.

Après les détails dévoilés par MIM Group et Campos quant à un projet de nouvelle écurie dès 2021, les dirigeants de la Formule 1 ont répondu par un communiqué court mais sans équivoque. Selon eux, "aucune discussion sérieuse" n'existe pour accueillir une nouvelle structure dans la catégorie reine dans deux ans, comme le martèlent les responsables de la discipline ou de la FIA depuis plusieurs semaines.

Jeudi, le projet d'écurie espagnole a pourtant émergé avec des affirmations très claires de la part de ses instigateurs, qui n'ont pas hésité à dévoiler les noms des personnes impliquées à ce stade, y compris des pilotes potentiels, à savoir Pascal Wehrlein et Álex Palou. Copropriétaire de Campos Racing, Salvatore Gandolfo a notamment évoqué des réunions ayant déjà eu lieu avec Chase Carey et Ross Brawn, tout en assurant disposer d'une "équipe d'experts qui travaillent jour et nuit ainsi que la solidité financière requise par la FIA pour que ce projet soit un succès".

Lire aussi :

Cependant, la F1 porte visiblement un regard bien différent sur ce projet, tout comme sur celui dévoilé fin août par Panthera. "Suite à la publicité faite ces derniers jours par plusieurs entités qui ont fait part de leur ambition de participer au Championnat du monde de Formule 1 2021, bien que la F1 apprécie leur intérêt, nous pouvons confirmer qu'il n'y a aucune discussion sérieuse avec des personnes ou des sociétés concernant l'admission d'une nouvelle équipe", ont fait savoir les patrons de la discipline par cette réaction plutôt cinglante.

Bien qu'abrupte, cette réaction fait totalement écho aux propos tenus en fin d'été par Ross Brawn. Ce dernier avait confirmé l'existence de plusieurs structures, tout en se montrant particulièrement réservé sur la possibilité de voir de tels projets se concrétiser. "Un nombre surprenant d'équipes nous ont fait part de leur intérêt", avait reconnu le directeur général de la F1. "Mais ce que nous avons dit à ces équipes est que nous allons introduire ces règles et stabiliser la situation. Faisons tout bien fonctionner avant de rechercher plus d'équipes. Je pense qu'avec les dix équipes que nous avons, dix équipes saines en F1 sont en fait suffisantes. Et si nous en avions plus, elles devraient vraiment apporter une plus-value au spectacle. Nous devons apprendre de l'histoire : tant de petites équipes sont allées et venues, sans rien ajouter à la F1. Je pense donc que nous devons stabiliser ce que nous introduisons en 2021 et voir s'il y a une opportunité pour de nouvelles équipes."

Article suivant
Verstappen : 22 GP par an, un cas de divorce pour les mécaniciens

Article précédent

Verstappen : 22 GP par an, un cas de divorce pour les mécaniciens

Article suivant

Ferrari : Préparer 2020 a permis de gagner dès 2019

Ferrari : Préparer 2020 a permis de gagner dès 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine