Marquer un ou deux points serait "fantastique" pour Haas

L'écurie Haas a un objectif modeste pour la saison 2021 de Formule 1.

Marquer un ou deux points serait "fantastique" pour Haas

On le sait, 2021 sera une saison de transition pour Haas F1 Team. En grande difficulté lors d'une campagne 2020 particulièrement compliquée, l'écurie américaine a développé sa monoplace au minimum pour cette année – sans même utiliser ses jetons de développement autorisés dans un contexte de gel des châssis – et a recruté deux rookies, Mick Schumacher et Nikita Mazepin.

Lire aussi :

L'objectif assumé est de privilégier les finances tout en préparant la nouvelle réglementation technique de 2022 ; ainsi, l'objectif pour 2021 est particulièrement modeste sans être surprenant, puisque Haas devrait passer la saison en fond de grille.

Lorsqu'il lui est demandé ce qui ferait de cette saison un succès pour Haas, le directeur d'équipe Günther Steiner répond : "J'espérerais que nos deux pilotes auront appris autant que possible et peut-être même encore davantage afin de se préparer pour l'an prochain. Si nous pouvons marquer un ou deux points à un moment, ce sera un résultat fantastique. Mais nous sommes réalistes, et les points seront difficiles à accrocher. Tant que nous apprenons, progressons et pouvons retrouver notre niveau du passé, je suis content. Cette saison va être difficile, mais nous en tirerons quelque chose de bon, nous y arrivons toujours."

"La lumière au bout du tunnel est 2022, où nous retrouverons notre pleine force car nous nous sommes ressaisis l'an dernier et avons fait un pas en arrière pour en faire deux en avant." Ainsi est décrite la stratégie de concentrer toutes les ressources sur cette nouvelle réglementation technique qui débutera l'an prochain.

L'une des clés du niveau de performance de Haas en 2021 sera en tout cas la progression annoncée de l'unité de puissance Ferrari, qui manquait cruellement de performance l'an dernier. La Scuderia assure avoir fait un bond en avant de ce côté-là, Alfa Romeo y croit également, mais chez Haas, on se garde bien de tirer des conclusions.

"Pour nous, il est très difficile de faire une comparaison avec l'unité de puissance de l'an dernier", indique Steiner. "Mais je fais entièrement confiance à Ferrari quant à ce qu'ils nous disent ainsi que ce qu'ils font. Nous voyons sur leur voiture que c'est mieux. De notre côté, nous avons concentré nos essais sur le fait de donner aux deux rookies autant de tours que possible. Nous ne pouvions pas vraiment faire de comparaison car Mick, par exemple, n'était dans la voiture l'an dernier que pour une journée entière après Abu Dhabi, et Nikita n'a piloté une Haas pour la première fois que lors de notre shakedown à Bahreïn cette année. Je fais entièrement confiance à Ferrari et suis sûr que l'unité de puissance est plus puissante."

partages
commentaires
La première chaîne d'info en continu sur les sports mécaniques va voir le jour

Article précédent

La première chaîne d'info en continu sur les sports mécaniques va voir le jour

Article suivant

Alonso : "Je suis meilleur" qu'Hamilton, Verstappen et Vettel

Alonso : "Je suis meilleur" qu'Hamilton, Verstappen et Vettel
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021