Ocon scotché en Q1 par le drapeau jaune de Sainz

"Très déçu", Esteban Ocon a été éliminé dès la première partie des qualifications du Grand Prix de Bahreïn.

Ocon scotché en Q1 par le drapeau jaune de Sainz

Après un début de week-end plutôt discret, pour ne pas dire difficile, on pouvait s'attendre à observer Alpine dans le dur ce samedi en qualifications. Néanmoins, voir Esteban Ocon se faire sortir dès la Q1 n'était certainement pas attendu. Et en performance pure, cela n'aurait d'ailleurs pas dû arriver. Le Français a en fait payé le prix fort d'une première tentative imparfaite, puis d'une seconde entravée par la présence d'un drapeau jaune, qui a d'ailleurs piégé de la même manière Sebastian Vettel.

Bilan, une triste 16e place et une position lointaine sur la grille de départ, qui rendra la course particulièrement compliquée pour lui. C'est forcément déçu qu'Ocon s'est présenté devant la presse après son élimination, mais sans colère, laissant davantage place à une forme de fatalité ainsi qu'à l'espoir d'un lendemain meilleur. Néanmoins, il regrette un scénario qu'il a déjà connu plusieurs fois en fin de saison dernière.

Lire aussi :

"On a attrapé le drapeau jaune de Carlos Sainz en sortie du virage 8, du coup je n'ai pas pu accélérer à fond en sortie, j'ai dû lâcher et respecter la règle, forcément", explique-t-il au micro de Canal+. "Donc on a bien perdu une demi-seconde, ce qui nous faisait passer largement en Q2." Cette demi-seconde théorique l'aurait en effet placé aux alentours de la 13e place en Q1. Mais il n'en a rien été, mettant à terre le travail de fond visiblement rassurant qui avait été mené lors des trois séances d'essais libres.

"On avait très bien travaillé pendant les séances d'essais, on avait bien fait progresser la voiture, on pensait vraiment qu'il y avait pas mal de performance à tirer dans cette qualif, donc c'est dommage", déplore Esteban Ocon. "Je suis très déçu. Ça fait quelques séances que je me chope ce petit drapeau jaune, c'est comme ça. Demain il faudra remonter, on va tout faire pour remonter dans les points."

Le pilote normand sait également que s'il s'est retrouvé dans cette situation, c'est aussi parce qu'il n'a pas été suffisamment efficace lors de son premier run de la séance. "Dans la première tentative, j'ai eu un petit blocage, qui m'a fait perdre un peu de temps", confesse-t-il. "Il y avait tout pour se rattraper sur la deuxième, mais ça ne passe pas, c'est comme ça."

L'A521 en avait indéniablement les moyens, puisque Fernando Alonso a accédé à la Q3, où il a signé un chrono qui lui permettra de s'élancer dimanche depuis la neuvième position sur la grille de départ.

partages
commentaires
Qualifs - Verstappen ne laisse pas d'espoir à Hamilton

Article précédent

Qualifs - Verstappen ne laisse pas d'espoir à Hamilton

Article suivant

Verstappen : "Aucune garantie" malgré la pole autoritaire

Verstappen : "Aucune garantie" malgré la pole autoritaire
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Qualifs
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Esteban Ocon
Équipes Alpine
Auteur Basile Davoine
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021