Panis - "Que Renault revienne, ce serait magique pour la France"

Alors qu’il a annoncé le lancement de son équipe d’endurance pour la saison prochaine en ELMS, Olivier Panis suit également de près l’évolution des deux dossiers brûlants qui agitent le paddock F1 depuis quelques semaines. 

Le Français, dernier vainqueur tricolore en Grand Prix à ce jour, regrette énormément la manière dont Red Bull Racing s’est comporté avec Renault depuis le début de la saison, menant au divorce entre l’écurie autrichienne et son motoriste. 

"Je trouve que Red Bull a été très dur avec Renault", a confié Panis à Motorsport.com. "Quand tu es quatre fois Champion du Monde avec un motoriste, tu ne peux pas cracher dans la soupe l’année d’après. Je trouve que ce n’est pas bien. Je suis plutôt déçu par ça, car pour moi Red Bull est une très grande équipe, et je trouve que lorsqu’il y a un partenariat avec un motoriste il faut se serrer les coudes dans les moments difficiles. Là, je les ai trouvés très petits."

Le projet Renault bon pour le sport auto français

Pendant que Red Bull est toujours en quête d’une solution moteur pour 2016, Renault est dans une situation encore trouble quant à son engagement en F1. Une lettre d’intention a bien été signée avec Lotus en vue d’un éventuel rachat, mais le retour du Losange avec son équipe d’usine n’est pas encore officialisé. 

"Que Renault revienne en F1, ce serait magique pour le sport automobile français", s’enthousiasme déjà Panis. "Mais il faut qu’ils reviennent en F1 pour être devant et je pense que c’est ça leur travail aujourd’hui, de pouvoir faire en sorte de se battre à nouveau pour le Championnat du Monde d’ici deux à trois ans."

Parmi les noms évoqués pour rejoindre le nouveau projet du constructeur français, celui de Frédéric Vasseur, patron de ART GP, plaît particulièrement à Panis. Il estime que ce serait une juste reconnaissance pour le sport automobile français, qui recèle de personnes de qualité dont on parle parfois trop peu. 

"Frédéric Vasseur, ce serait une bonne chose", confirme Panis. "En sport automobile français, on oublie souvent d’en parler mais il y a de super pilotes, de super teams, de super directeurs sportifs comme lui, Jean-Paul Driot, Simon Abadie, Hugues de Chaunac… Ce sont des gens qui ont des équipes depuis très longtemps, qui ont gagné plein de championnats. Je ne sais pas quel rôle pourrait avoir Vasseur mais c’est très enrichissant pour le sport automobile français, et surtout il peut le faire."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Olivier Panis
Équipes Red Bull Racing , Renault F1 Team
Type d'article Actualités
Tags déclarations, france, moteur, renault