Gasly : "Faire résonner La Marseillaise" avec Red Bull

Pierre Gasly maintient son objectif à long terme de rejoindre Red Bull Racing, et par la même occasion, de mettre un terme à la plus longue période sans victoire qu'ait connue la France en Formule 1.

Gasly : "Faire résonner La Marseillaise" avec Red Bull
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13, devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Vue détaillée du casque de Pierre Gasly, Toro Rosso
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, pilote d'essais Red Bull Racing
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB13.
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Toro Rosso, ajuste son casque
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB13
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Toro Rosso
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13
Le vainqueur Daniel Ricciardo, Red Bull Racing fête sa victoire sur le podium avec un shoey
Charger le lecteur audio

Pierre Gasly a rejoint l'élite en fin de saison dernière après avoir été vice-Champion de FR3.5 et de Super Formula et remporté le titre GP2. Le pilote Toro Rosso est actuellement 11e du championnat des pilotes, avec 18 points au compteur grâce à une quatrième place à Bahreïn et une septième position à Monaco.

Aucun Français n'a remporté le moindre Grand Prix depuis la victoire d'Olivier Panis en Principauté en 1996. Motorsport.com France a profité de son Facebook Live avec Gasly pour lui poser la question d'un lecteur se demandant qui sera le prochain tricolore à triompher en F1, après déjà 22 ans de disette.

"J’y travaille !" répond le Normand. "Ça dépend, on sait que la Formule 1 est un sport compliqué. Si on n’est pas dans la bonne voiture au bon moment, c’est compliqué. Aujourd’hui, il y a clairement trois écuries qui peuvent gagner : Ferrari, Mercedes et Red Bull. Mon objectif, c’est sûr, est d’arriver chez Red Bull le plus rapidement possible et de pouvoir faire résonner La Marseillaise."

Faire ses preuves pour avoir des opportunités

Bien qu'il rêve évidemment de succès dans la catégorie reine du sport automobile, Gasly est conscient de devoir prendre son mal en patience.

"On sait que les pilotes n’aiment pas attendre !" sourit-il. "Pour l’instant, je ne pense pas trop à Red Bull. Bien sûr, c’est là que je veux être. Je veux me battre pour la victoire, pour le championnat. Pour l’instant, je commence à peine ma première saison complète en Formule 1, je dois prendre de l’expérience. Mon objectif est de montrer mon potentiel."

"Daniel [Ricciardo] et Max [Verstappen] sont toujours chez Red Bull, je me concentre sur ma saison chez Toro Rosso, je fais de mon mieux. Je suis sûr que si j’ai de bons résultats, des opportunités se présenteront. Il faut juste que je me concentre sur moi-même et que je fasse de mon mieux, et des opportunités viendront."

Avantage Sainz

Une brèche pourrait toutefois s'ouvrir, Daniel Ricciardo étant en fin de contrat au terme de la campagne actuelle. Actuel troisième du championnat, l'Australien pourrait s'intéresser aux baquets potentiellement libres chez Mercedes et Ferrari, ce qui signifie qu'une place sera peut-être vacante chez Red Bull. Mais qui aurait la priorité, Pierre Gasly ou le plus expérimenté Carlos Sainz, prêté à Renault par la marque au taureau ?

"La logique voudrait que ce soit Carlos, parce qu’il a plus d’expérience que moi en Formule 1", admet Gasly. "C’est à moi de montrer mon potentiel et de montrer que je mérite plus la place que lui. Pour l’instant, il fait un bon début de saison, moi aussi."

"C’est sûr que le baquet chez Red Bull, c’est ce que je veux. Je suis un compétiteur, je veux me battre pour des victoires et pour des championnats. Je viens de commencer en Formule 1, il faut prendre le temps d’engranger de l’expérience. C’est sûr que c’est le baquet que je vise, et Carlos aussi. C’est à nous de montrer notre potentiel, ce qu’on est capables de faire avec nos voitures respectives."

"Renault a une très bonne voiture cette année, je crois que je ne suis pas très loin, à deux points derrière lui au championnat. C’est un bon début de saison et j’espère qu’on va pouvoir continuer comme ça. Après, je n’y pense pas trop, j’essaie de me concentrer sur les courses, de les prendre une par une. C’est sûr que si les résultats viennent, les opportunités viendront aussi."

Et si Ricciardo décide bel et bien de quitter la structure de Milton Keynes, Gasly sera prêt à tout pour marcher sur ses traces : "Ça ne me dérange pas de faire des shoeys s’il le faut !"

partages
commentaires
La FIA dévoile de nouveaux standards obligatoires pour les casques F1
Article précédent

La FIA dévoile de nouveaux standards obligatoires pour les casques F1

Article suivant

Norris assure ne pas être distrait par l'offre de Toro Rosso

Norris assure ne pas être distrait par l'offre de Toro Rosso
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021