Les pilotes pourront-ils sortir d'une F1 avec le Halo ?

Le Halo comporte des avantages évidents en matière de sécurité, mais ne va-t-il pas empêcher les pilotes de sortir de la voiture, que ce soit en temps normal ou dans le cas d'un accident ? Répondons à trois questions clés.

Les pilotes pourront-ils sortir d'une F1 avec le Halo ?

Est-ce plus dur pour les pilotes de sortir de la voiture ?

Lorsqu'ils ont testé le Halo l'an dernier, certains pilotes ont trouvé qu'il n'était pas facile de sortir du cockpit, mais c'était principalement parce qu'ils ne pouvaient pas l'utiliser pour se hisser, les Halo employés à l'époque n'étant pas prévus pour supporter le poids de leur corps. Le vrai Halo pourra être utilisé dans cette optique.

"Sortir de la voiture n'était vraiment pas un problème", déclare Laurent Mekies, directeur de la sécurité à la FIA. "Un seul pilote a eu le sentiment que ce serait un problème critique."

"Le facteur dominant est que quand nous avons testé le Halo, 95% du Halo n'était pas structurel, donc les pilotes ne pouvaient pas se hisser avec pour sortir de la voiture. Et du coup, on se retrouve dans des situations plutôt embarrassantes."

Quant aux accidents, les tests montrent qu'une extraction standard réalisée par les commissaires, où le pilote reste harnaché à son baquet, est en fait très simple.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB12, avec le Halo

Les pilotes seront-ils pris au piège dans une voiture retournée ?

Beaucoup de gens craignent que les pilotes puissent se retrouver pris au piège par le Halo si une voiture se retourne, l'accident de Fernando Alonso au Grand Prix d'Australie 2016 étant souvent mentionné. Mekies souligne que les commissaires sont formés pour remettre à l'endroit toute voiture retournée.

"Comme Charlie [Whiting] nous le rappelle toujours, la procédure standard pour cette situation est que la voiture doit être remise sur ses roues par les commissaires, c'est notre objectif. Mais néanmoins, nous voulions voir ce qui allait se passer", explique le Français.

La FIA a mené un simple test avec un châssis factice, dans lequel était harnaché Andy Mellor, expert de la sécurité au sein de la Fédération. Quand le châssis était retourné, le Halo en maintenait la partie avant plus en hauteur qu'à l'accoutumée par rapport au sol, et Mellor n'a eu aucun problème à en sortir. Lors d'un briefing récent, une vidéo de ce test a été montrée aux pilotes.

"En fait, le Halo préserve un meilleur espace pour les pilotes", poursuit Mekies. "Parce que la voiture s'appuie sur la partie avant du Halo, elle offre plus d'espace qu'ils n'en ont actuellement par rapport au sol. Il élève la voiture par rapport à là où elle serait s'il n'était pas là. Quand nous avons montré ça aux pilotes, ils ont trouvé que ce serait un bon entraînement à suivre pour chacun d'entre eux."

Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid avec le Halo

Et si le Halo est endommagé et doit être enlevé ?

Lors des tests, la FIA a établi qu'il n'y avait aucun scénario où le Halo aurait besoin d'être enlevé après un accident, mais a néanmoins étudié cette possibilité.

"Nous n'avons trouvé aucun scénario où nous aurions besoin d'enlever le Halo", confirme Mekies. "Mais est-ce suffisant ? Sommes-nous sûrs qu'il n'y a vraiment aucun scénario où le Halo va être complètement déformé au-dessus de la tête du pilote, et où nous voudrions l'enlever ?"

"Tout d'abord, si cela se produit, nous serions probablement tous contents qu'il y ait eu un Halo sur la voiture, car si quelque chose déforme cette pièce, on ne peut qu'imaginer ce qu'il en aurait été sans ça."

"Nous avons analysé beaucoup d'outils et d'équipements pour couper le Halo, et nous avons trouvé quelque chose qui est suffisamment petit pour tenir dans notre voiture médicale et qui couperait le Halo en un clin d’œil. Donc, même dans un scénario très extrême que nous n'avons pas vraiment pu imaginer, nous pensons pouvoir couper le Halo en un rien de temps."

"Les tests ont montré qu'il faudrait deux secondes pour couper le pilier avant et cinq secondes pour couper chacun des supports arrière gauche et arrière droit."

George Russell, Mercedes-Benz F1 W08 avec le Halo
partages
commentaires
En images - La première partie de saison 2017 de Toro Rosso

Article précédent

En images - La première partie de saison 2017 de Toro Rosso

Article suivant

Norris vers la F2 ou la Super Formula pour 2018

Norris vers la F2 ou la Super Formula pour 2018
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021