Huit pilotes convoqués par les commissaires, pas de sanction

Pas moins de huit pilotes doivent s'expliquer devant les commissaires du Grand Prix d'Italie à Monza, après un incident survenu durant la troisième séance d'essais libres.

Huit pilotes convoqués par les commissaires, pas de sanction

À moins d'une heure des qualifications du Grand Prix d'Italie, plusieurs pilotes sont convoqués pour s'expliquer devant les commissaires. En cause, le trafic incroyable survenu à la fin de la troisième séance d'essais libres samedi midi, qui a donné lieu à des images dont on se serait bien passé. On pense notamment à la manière dont Lewis Hamilton a évité de justesse deux monoplaces devant lui avant le freinage de la Parabolique, alors que le Britannique était dans un tour rapide et que d'autres étaient au ralenti. Sur le tracé italien ultra-rapide, chacun cherche la meilleure aspiration et le pilote Mercedes n'a pas caché dès vendredi qu'il s'attendait à vivre un "cauchemar" lors des qualifications. 

Lire aussi :

Les commissaires ont convoqué huit pilotes pour évoquer l'incident, répartis en deux audiences successives menées à partir de 14h : d'abord Pierre Gasly, Lance Stroll, Alexander Albon et Carlos Sainz, puis Nicholas Latifi, Romain Grosjean, Sergio Pérez et Lewis Hamilton.

La direction de course a fixé un temps minimum à respecter pour les tours lents, de 1'43, mais cette limite a été jugée inutile voire même dangereuse par certains, à commencer par Charles Leclerc, qui l'a clairement fait savoir par radio durant les EL3.

L'an dernier, la Q3 du Grand Prix d'Italie avait été marquée par l'impossibilité pour la quasi-totalité des pilotes de boucler un ultime tour rapide, tous ayant énormément ralenti dans le dernier secteur et attendu plus que de raison avant de s'élancer.

"L'année dernière, nous n'avons même pas pu faire le dernier tour", se souvient ainsi Hamilton. "Ça sera intéressant ; j'ai entendu qu'ils pourraient mettre en place un temps minimum pour faire un tour [pas plus de 1'43"000 entre les deux lignes de Safety Car lors des tours de sortie/rentrée, soit deux secondes de moins qu'en 2019, ndlr], peut-être que ça aidera. Mais je pense que ça va quand même être un cauchemar dans le dernier virage, avec tout le monde qui va essayer de créer un écart. Il va vraiment falloir travailler dur."

Après avoir entendu tout ce petit monde, les commissaires ont fait savoir qu'il n'y aurait pas de sanction, estimant qu'il était impossible de donner la faute à un pilote plus qu'à un autre. Ils ont toutefois rappelé aux concurrents qu'ils devaient respecter les consignes du directeur de course en qualifications.

partages
commentaires
50 ans après, l'hommage de Fittipaldi à la légende Jochen Rindt

Article précédent

50 ans après, l'hommage de Fittipaldi à la légende Jochen Rindt

Article suivant

Qualifs - Hamilton en mode fête, Sainz en trouble-fête

Qualifs - Hamilton en mode fête, Sainz en trouble-fête
Charger les commentaires
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021