Prost - L'avantage 2014 de Mercedes était "presque inévitable"

partages
commentaires
Prost - L'avantage 2014 de Mercedes était
21 oct. 2014 à 14:53

Mercedes dispose de près d'une seconde pleine de marge au tour cette année, sur l'immense majorité des circuits

Mercedes dispose de près d'une seconde pleine de marge au tour cette année, sur l'immense majorité des circuits. Caracolant en tête depuis le début de la saison, les Flèches d'Argent ont d'ores et déjà scellé le titre des Constructeurs, et le dénouement pour la couronne pilote offrira une nouvelle raison de sabrer le champagne en Allemagne.

Les équipes motorisées par l'unité de puissance allemande sont également à la fête cette année, même si elles ne prennent pas le dessus sur Red Bull au général. Il faut dire que Mercedes avait particulièrement bien travaillé l'intégration de son bloc maison dans son châssis 2014, avec une meilleure compréhension des besoins que quiconque.

Cependant, Alain Prost, ambassadeur Renault, estime que Mercedes devrait avoir la vie plus compliquée l'an prochain, maintenant que les motoristes rivaux ont compris leurs lacunes tout en étudiant les forces de Mercedes.

"Je pense", a répondu Prost, interrogé par Autosport sur la possibilité de voir Mercedes battu en 2015. "Il faut tout d'abord attendre de définir les règles concernant le développement moteur, ce qui n'est pas évident", reconnaît-il cependant, sachant que la guerre se joue non seulement du côté de l'usine, mais également dans les arcanes politiques du sport. "Ce sera assez important".

"Lorsqu'on a ce type de domination, c'est difficile, mais pas impossible. La façon dont on peut changer les choses sur le châssis est limitée, mais je pense qu'ensemble, équipe et motoriste peuvent faire un meilleur travail".

Mercedes s'est préparé pendant les années de succès Renault

L'un des premiers à exprimer publiquement cette année le besoin pour Renault de placer tous ses efforts derrière Red Bull pour en faire en quelques sortes l'équipe "d'usine" du motoriste français, Prost reconnaît que la préparation de Mercedes, qui a développé son unité de puissance en parfaite symbiose avec son équipe de Brackley, a été meilleure que celle de la concurrence, à l'aube des changements de règlement technique.

"C'était presque inévitable. Je ne parle pas de l'écart de performance, mais du fait que Mercedes avait l'avantage car ils avaient débuté ce projet il y a plus de trois ans. En même temps, Renault se battait pour être Champion du Monde quatre fois consécutivement. Et il a peut-être plus difficile de changer la façon de travailler, la façon d'investir et de gérer les choses, particulièrement en cas de changement de règles, avec une nouvelle façon de construire les moteurs et une nouvelle approche.

Mener deux programmes de premier plan en parrallèle est compliqué et nécessite des ressources conséquentes. Par ailleurs, Renault se contraignait à fournir le même service à tous ses clients ces dernières années.

Il est très difficile de faire les deux à la fois. C'est pour cela que nous avons toujours dit qu'il serait difficile de battre Mercedes cette année. Ils font aussi le châssis et le moteur, et il s'agissait aussi de l'année lors de laquelle c'était également un avantage. Si vous regardez la façon dont la voiture fonctionne, ce n'est pas seulement le moteur : c'est l'ensemble du package et son intégration".

Prochain article Formule 1
Frentzen - Hamilton est maintenant devant mentalement

Article précédent

Frentzen - Hamilton est maintenant devant mentalement

Article suivant

Intox, sécurité, finances - Le feu dans la maison Caterham

Intox, sécurité, finances - Le feu dans la maison Caterham

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Alain Prost
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités