Qualifs - Hamilton devance Bottas sur le fil !

Lewis Hamilton s'est offert la 75e pole position de sa carrière sur le Circuit Paul Ricard du Castellet devant son coéquipier chez Mercedes, Valtteri Bottas et Sebastian Vettel, sur Ferrari.

Qualifs - Hamilton devance Bottas sur le fil !
Lance Stroll, Williams FW41
Sergey Sirotkin, Williams
Sergio Perez, Force India VJM11
Esteban Ocon, Force India VJM11
Charles Leclerc, Sauber C37
Marcus Ericsson, Sauber C37
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Stoffel Vandoorne, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, revient au stand
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09
Charger le lecteur audio

Après la pluie des EL3, la piste du Paul Ricard a séché mais la menace du ciel n'est pas exclue puisque, avant le début de la séance, on annonce 60% de risque de pluie. Au rang des certitudes, il faut noter que Brendon Hartley sera pénalisé sur la grille après avoir monté six nouvelles pièces sur six de son unité de puissance.

Q1 - McLaren chocolat !

Pas de pluie pour entamer cette séance sur une piste forcément nettoyée par les ondées. Les pilotes de pointe attendent quelques minutes pour se lancer, laissant un temps la place aux Toro Rosso, aux Renault, aux Sauber ou aux Haas. Verstappen signe le premier temps de référence en 1'31"8, bientôt battu par les deux Mercedes et la Ferrari de Räikkönen, ce dernier réalisant 1'31"5. Le Néerlandais reprend un temps les commandes sur un second tour lancé, mais Hamilton inscrit ensuite un 1'31"2, lui aussi sur une deuxième tentative avec les mêmes pneus ultratendres.

Derrière le top 6, les deux Haas confirment leur forme, devant le fameux peloton composé d'un magma d'écuries. Un magma dans lequel ne se situent pas les Williams, Stroll se faisant d'ailleurs une frayeur en voyant l'avant de sa FW41 décoller légèrement sur les vibreurs à l'extérieur du S de la Verrerie. Les deux Force India sont en danger dans la zone rouge mais parviennent à s'en sortir, tout comme Ericsson, en revanche les McLaren sont éliminées ! La fin de séance est marquée par l'arrivée des gouttes de pluie, signalées par plusieurs pilotes.

Éliminés en Q1 : Alonso, Hartley, Vandoorne, Sirotkin et Stroll.

Q2 - Leclerc, la bonne affaire

Une file de voitures se forme à la sortie des stands dans l'attente du feu vert, les pilotes voulant éviter de se faire surprendre par la pluie qui tombe légèrement mais qui pourrait vite se transformer en averse. Les Red Bull et les Mercedes prennent le pari des supertendres pour essayer de passer en Q3. Les Mercedes, pourtant parties dernières, signent les deux meilleurs temps provisoires, Hamilton prenant la tête avec 1'30"6. Sur une deuxième tentative, les Ferrari, chaussées d'ultratendres, reviennent à trois et quatre dixièmes du Britannique. Bottas est à une demi-seconde, alors que les RB14 sont repoussées à plus de 0"8.

Dans la zone rouge, les Sauber, les Force India et Hülkenberg sont sous la menace à quatre minutes du terme. Et le seul à se sortir de cette zone est Leclerc qui signe le dixième temps, 20 millièmes devant Ocon ! Superbe performance du Monégasque, qui s'offre le scalp, notamment, de Gasly, pour le grand bonheur de Fred Vasseur, extatique sur le muret des stands Sauber. Les Ferrari ont profité de ce rush final pour améliorer leurs temps en gommes ultratendres, confirmant donc leur stratégie de départ.

Éliminés en Q2 : Ocon, Hülkenberg, Pérez, Gasly et Ericsson

Q3 - Hamilton en pole, Ricard !

Comme en Q2, on se presse à la sortie des stands, cette fois en gommes ultratendres, pour éviter de voir la pluie, toujours légèrement présente, compromettre les chronos. Hamilton signe le meilleur temps provisoire en 1'30"222, 0"095 devant Bottas, 0"178 devant Vettel, 0"483 devant Verstappen, 0"673 devant Ricciardo et 0"835 devant Räikkönen. Peu après, dans sa première tentative lancée, Grosjean attaque trop le vibreur intérieur dans le virage de l'Hôtel, perd l'arrière de sa Haas et glisse dans le dégagement où il va taper par l'avant, détruisant son aileron notamment. Le drapeau rouge est brandi avec sept minutes et 49 secondes restantes au compteur.

Une fois la piste passée sous drapeau vert, la plupart des pilotes patientent, sauf Räikkönen qui profite d'une piste totalement libre pour essayer d'améliorer son temps. Mais le Finlandais se manque dès les premiers enchaînement. Peu après, les autres pilotes se relancent, Bottas signe un temps qui lui offre la pole provisoire avec 1'30"147, 75 millièmes devant Hamilton, mais le Britannique, quelques hectomètres derrière, fait encore mieux, avec 1'30"029 ! Vettel s'est manqué dans son tour et reste troisième, devant Verstappen, Ricciardo et Räikkönen.

C'est la 75e pole position de Lewis Hamilton en Formule 1.

 Grand Prix de France - Qualifications

Q1

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcart
1 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 8 1'31.271  
2 netherlands Max Verstappen  Red Bull 5 1'31.531 0.260
3 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 7 1'31.567 0.296
4 finland Valtteri Bottas  Mercedes 5 1'31.776 0.505
5 germany Sebastian Vettel  Ferrari 8 1'31.820 0.549
6 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 5 1'31.910 0.639
7 france Romain Grosjean  Haas 10 1'32.083 0.812
8 denmark Kevin Magnussen  Haas 10 1'32.169 0.898
9 spain Carlos Sainz  Renault 10 1'32.394 1.123
10 france Pierre Gasly  Toro Rosso 10 1'32.447 1.176
11 monaco Charles Leclerc  Sauber 10 1'32.538 1.267
12 mexico Sergio Pérez  Force India 7 1'32.692 1.421
13 france Esteban Ocon  Force India 6 1'32.786 1.515
14 sweden Marcus Ericsson  Sauber 10 1'32.804 1.533
15 germany Nico Hülkenberg  Renault 9 1'32.949 1.678
16 spain Fernando Alonso  McLaren 10 1'32.976 1.705
17 new_zealand Brendon Hartley  Toro Rosso 10 1'33.025 1.754
18 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 10 1'33.162 1.891
19 russia Sergey Sirotkin  Williams 9 1'33.636 2.365
20 canada Lance Stroll  Williams 10 1'33.729 2.458

Q2

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcart
1 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 13 1'30.645  
2 germany Sebastian Vettel  Ferrari 16 1'30.751 0.106
3 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 15 1'30.772 0.127
4 netherlands Max Verstappen  Red Bull 13 1'30.818 0.173
5 finland Valtteri Bottas  Mercedes 11 1'31.227 0.582
6 france Romain Grosjean  Haas 18 1'31.472 0.827
7 denmark Kevin Magnussen  Haas 18 1'31.510 0.865
8 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 13 1'31.538 0.893
9 spain Carlos Sainz  Renault 16 1'32.016 1.371
10 monaco Charles Leclerc  Sauber 18 1'32.055 1.410
11 france Esteban Ocon  Force India 14 1'32.075 1.430
12 germany Nico Hülkenberg  Renault 15 1'32.115 1.470
13 mexico Sergio Pérez  Force India 15 1'32.454 1.809
14 france Pierre Gasly  Toro Rosso 17 1'32.460 1.815
15 sweden Marcus Ericsson  Sauber 18 1'32.820 2.175

Q3

 PiloteÉquipeTrsTempsÉcartkm/h
1 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 6 1'30.029   233.604
2 finland Valtteri Bottas  Mercedes 6 1'30.147 0.118 233.298
3 germany Sebastian Vettel  Ferrari 6 1'30.400 0.371 232.646
4 netherlands Max Verstappen  Red Bull 6 1'30.705 0.676 231.863
5 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 6 1'30.895 0.866 231.379
6 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 7 1'31.057 1.028 230.967
7 spain Carlos Sainz Renault 6 1'32.126 2.097 228.287
8 monaco Charles Leclerc  Sauber 3 1'32.635 2.606 227.032
9 denmark Kevin Magnussen  Haas 5 1'32.930 2.901 226.312
10 france Romain Grosjean  Haas 2      
partages
commentaires
Lourde amende pour Force India suite à la roue perdue par Pérez
Article précédent

Lourde amende pour Force India suite à la roue perdue par Pérez

Article suivant

La grille de départ du GP de France

La grille de départ du GP de France
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021