Lourde amende pour Force India suite à la roue perdue par Pérez

Force India a reçu une lourde amende après que Sergio Pérez a perdu une roue lors des essais libres du Grand Prix de France.

Lourde amende pour Force India suite à la roue perdue par Pérez
Les commissaires ramènent la roue arrière de Sergio Perez, Force India VJM11
La voiture de Sergio Perez, Force India VJM11 est ramenée au stand
Sergio Perez, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11
Sergio Perez, Force India VJM11 sort large
Sergio Perez, Force India

Les commissaires de la FIA ont infligé une amende de 100'000€ (dont 85'000€ avec sursis) à Force India après avoir analysé l'incident survenu en Essais Libres 2, où Pérez a perdu sa roue arrière gauche à haute vitesse. L'écrou et le système de rétention demeuraient attachés à la roue.

L'analyse initiale de la FIA suggérait que des débris pourraient avoir empêché la roue d'être complètement fixée, tandis qu'Otmar Szafnauer, directeur général de l'équipe, imaginait que cela puisse être un problème de rétention.

Les commissaires de la FIA, dont le pilote Yannick Dalmas, ont revu les images et discuté avec Jo Bauer (délégué technique de la FIA), Sergio Pérez, Andy Stevenson (team manager de Force India) et le mécanicien chargé du pistolet pneumatique. Leur rapport indiquait que la vitesse élevée à laquelle s'est produit l'incident le rendait "très grave et potentiellement dangereux", et affirmait que Bauer avait revu son rapport d'origine.

Bauer a confirmé la théorie d'origine de Szafnauer, les commissaires indiquant que "le problème n'a pas été provoqué par une fixation incorrecte ou incomplète de la roue mais plutôt par un défaut d'assemblage avec une mauvaise fixation de trois vis sur la plaque de rétention".

Les commissaires ont déclaré que le mécanicien chargé du pistolet pneumatique n'avait pas commis d'erreur en montant la roue ou en vérifiant la sécurité. Selon eux, il serait "déraisonnable" de suggérer que l'équipe aurait dû arrêter la voiture, car ni elle, ni le pilote ne pouvaient savoir qu'il y avait un problème avant que la roue ne se détache.

"En cohérence avec les précédentes décisions prises cette année, les commissaires ont décidé que la pénalité sur la grille qui peut être infligée selon cet article ne le serait pas", ajoute le communiqué. "Cependant, il est remarqué que c'est le troisième incident de cette nature impliquant l'équipe lors des deux dernières années, le deuxième cette année. Par conséquent, la pénalité habituelle a été significativement accrue."

"Cette amende représente l'opinion des commissaires selon laquelle l'équipe doit analyser ses procédures d'assemblage et de contrôle qualité pour assurer que ce type d'incident potentiellement dangereux ne se reproduise pas. Les commissaires estiment que la pénalité est justifiée et s'avérera dissuasive à l'avenir."

partages
commentaires
Adrian Newey au volant d'une Ferrari sur le Paul Ricard
Article précédent

Adrian Newey au volant d'une Ferrari sur le Paul Ricard

Article suivant

Qualifs - Hamilton devance Bottas sur le fil !

Qualifs - Hamilton devance Bottas sur le fil !
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021