Qualifs - 92e pole position pour Lewis Hamilton

Lewis Hamilton a battu son coéquipier Valtteri Bottas de justesse pour signer la pole position du Grand Prix d'Espagne, la 92e de sa carrière en Formule 1.

Q1 - Räikkönen s'extirpe de la première phase

30,8°C dans l'air, 50°C tout pile au sol : il faisait chaud, très chaud au début de cette séance qualificative. La première bonne nouvelle était pour Esteban Ocon, dont la monoplace a été réparée par Renault après son accident des EL3.

Lire aussi :

La première salve de chronos a vu Lewis Hamilton signer le meilleur temps en 1'17"037, devançant de manière presque surprenante les Racing Point de Sergio Pérez et Lance Stroll, mais la référence établie par Valtteri Bottas en EL1 (1'16"785) n'était pas encore battue ; Bottas et Max Verstappen complétaient le top 5. On retrouvait dans la zone rouge Romain Grosjean, Kimi Räikkönen, Kevin Magnussen, Nicholas Latifi et Antonio Giovinazzi (qui était sorti large de la chicane avant de lancer son tour, d'où un gros déficit de huit dixièmes sur Latifi), soit la composition classique du bottom five en Q1. Daniil Kvyat et George Russell avaient toutefois moins d'un dixième d'avance sur Grosjean.

Les ultimes améliorations ont permis à Bottas de s'immiscer entre les Racing Point, qui n'ont pas repris la piste, tandis que Hamilton a amélioré en 1'16"872. Plus loin, grâce à un tour en 1'17"797, Kimi Räikkönen a mis un terme à une série de six éliminations en Q1, prenant la 15e place devant les Haas, les Williams et Giovinazzi. "Désolé les gars, je voulais vous en donner davantage après hier soir", a lancé Grosjean à la radio, faisant référence aux résultats prometteurs des essais libres. Le Français n'a tourné que 0"044 plus vite qu'en EL2.

Éliminés en Q1 : Magnussen, Grosjean, Russell, Latifi, Giovinazzi.

Q2 - Vettel sort encore en Q2

En Q2, l'ensemble des concurrents a fait un premier relais en pneus tendres, usés pour Stroll, Pierre Gasly, Kvyat et Räikkönen. Hamilton et Bottas, en 1'16"013 et 1'16"152 respectivement, ont donné le ton et relégué leurs rivaux à plus d'une demi-seconde, Verstappen étant encore et toujours le plus proche des Flèches d'Argent. Pérez avait pourtant signé le meilleur temps absolu dans le premier partiel mais a fait un gros travers au virage 12. Pendant ce temps, Sebastian Vettel était dans la zone rouge au 11e rang, avec quatre dixièmes de retard sur Charles Leclerc, ce dernier ayant pourtant déploré un tour "horrible". L'Allemand devançait néanmoins de plusieurs dixièmes Ocon, Gasly, Kvyat et Räikkönen.

Hamilton, Bottas et Verstappen n'ont pas repris la piste par la suite, contrairement aux 12 autres pilotes – 11 toujours en tendres, l'Alfa Romeo en mediums. Les améliorations ont été minimes pour le plupart, mais Gasly s'est propulsé à la cinquième place, tandis que Daniel Ricciardo a chuté au 13e rang... à trois centièmes de la Q3. Une Q3 qui a échappé à Vettel pour deux millièmes de seconde... Belle performance de Räikkönen avec ses mediums : le Finlandais a devancé Ocon.

Éliminés en Q2 : Vettel, Kvyat, Ricciardo, Räikkönen, Ocon

Q3 - Hamilton d'un souffle devant Bottas

Les Racing Point ont lancé les hostilités en Q3, avec un 1'16"568 pour Pérez et un 1'16"589 pour Stroll, mais les Mercedes étaient bien plus rapides : 1'15"584 à l'actif de Hamilton, tandis que Bottas a tourné en 1'15"643. Verstappen s'est hissé au troisième rang, comme d'habitude, en 1'16"292. Le top 10 était complété, dans l'ordre, par Lando Norris, Leclerc, Alexander Albon, Carlos Sainz et Gasly.

La deuxième tentative des Mercedes a été un échec pour les deux pilotes, Hamilton échouant à près d'une demi-seconde de sa propre référence, Bottas à 75 millièmes. Pérez a amélioré mais est resté quatrième, tandis qu'Albon et Sainz sont parvenus à prendre les sixième et septième places. Leclerc, qui s'est plaint du "comportement étrange" de son moteur lorsqu'il est ressorti des stands, n'a pu faire mieux que neuvième.

Spain Grand Prix d'Espagne

Q1

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'16.872  
2 Mexico Sergio Pérez Racing Point 1'17.117 0.245
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'17.213 0.341
4 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'17.243 0.371
5 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'17.256 0.384
6 Canada Lance Stroll Racing Point 1'17.316 0.444
7 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'17.356 0.484
8 Thailand Alexander Albon Red Bull 1'17.419 0.547
9 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 1'17.438 0.566
10 Germany Sebastian Vettel Ferrari 1'17.573 0.701

Q2

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'16.013  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'16.152 0.139
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'16.518 0.505
4 Canada Lance Stroll Racing Point 1'16.666 0.653
5 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'16.800 0.787
6 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 1'16.876 0.863
7 Mexico Sergio Pérez Racing Point 1'16.936 0.923
8 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'16.953 0.940
9 Thailand Alexander Albon Red Bull 1'17.163 1.150
10 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'17.166 1.153

Q3

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'15.584  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'15.643 0.059
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'16.292 0.708
4 Mexico Sergio Pérez Racing Point 1'16.482 0.898
5 Canada Lance Stroll Racing Point 1'16.589 1.005
6 Thailand Alexander Albon Red Bull 1'17.029 1.445
7 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 1'17.044 1.460
8 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'17.084 1.500
9 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'17.087 1.503
10 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'17.136 1.552

partages
commentaires
Jerez et Istanbul candidats à un Grand Prix en novembre

Article précédent

Jerez et Istanbul candidats à un Grand Prix en novembre

Article suivant

La grille de départ du GP d'Espagne 2020 de F1

La grille de départ du GP d'Espagne 2020 de F1
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021