Racing Point qualifie ses rivaux de "naïfs"

Alors que la Racing Point RP20 soulève le débat en raison de sa ressemblance marquante avec la Mercedes W10 de l'an passé, l'écurie basée à Silverstone juge que les autres écuries ont été "naïves" de ne pas s'attendre à une progression marquée de sa part.

Racing Point qualifie ses rivaux de "naïfs"

La RP20 est la première monoplace de l'équipe à avoir pleinement bénéficié des nouvelles ressources disponibles depuis le rachat du team par un consortium mené par Lawrence Stroll à l'été 2018, avec un gain d'environ 25 millions d'euros de budget annuel et de 60 employés. Racing Point en a profité pour s'inspirer de la Mercedes W10 qui a remporté les deux titres mondiaux 2019, une pratique parfaitement légale tant que la propriété intellectuelle n'est pas partagée – au grand dam des autres écuries de milieu de tableau.

Lire aussi :

"Je ne sais pas de quoi ils se plaignent", commente Andrew Green, directeur technique de Racing Point. "Ce que nous avons fait est complètement légal. Tout ce que nous faisons, c'est courir avec les règles qui sont écrites ; il me semble que c'est le but du jeu ! On nous a donné une réglementation et nous sommes aussi rapides que possible."

"Et si d'autres équipes n'ont pas emprunté la même voie que nous pour des raisons que nous ignorons, c'est leur décision. Elles ont eu l'opportunité de faire exactement ce que nous avons fait, mais ont choisi de ne pas le faire pour des raisons que j'ignore. C'est quelque chose que nous voulions faire depuis très longtemps mais n'avions pas le budget pour. C'était quelque chose de naturel à faire pour nous."

Andrew Green, directeur technique Racing Point parle aux médias

Ainsi Green estime-t-il que les autres teams – dont McLaren et Renault, dont le budget demeure supérieur – ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes : "Je pense que cela tient au fait que certaines écuries n'ont peut-être pas fait un aussi bon travail qu'elles auraient dû. Nous sommes une équipe qui a fini quatrième deux années d'affilée [en 2016 et en 2017], quasiment sans argent [avec le plus petit budget de la grille, d'une centaine de millions d'euros, ndlr]."

"Notre situation était très précaire, mais nous avons fini quatrièmes du championnat. Nous avons montré que nous en étions capables avec presque rien. Il était donc naïf de croire qu'une telle équipe, avec une injection d'argent et de ressources, n'allait pas progresser."

"Je pense qu'ils n'ont simplement pas pris leurs responsabilités. Je pense que leur frustration est probablement dirigée vers eux-mêmes, ils se disent 'mince, nous n'avons pas fait du bon travail'. C'est ce que je me dirais si j'étais à leur place. J'irais voir mon département aéro et je dirais : 'Enfin, les gars, mais qu'est-ce que vous avez fait ?'." Nul doute que la question pourrait se poser si Racing Point s'impose effectivement en tête du milieu de tableau, voire se mêle à la lutte avec Red Bull et Ferrari, scénario improbable mais qui ne peut être exclu à l'issue des essais hivernaux.

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
Mercedes : La Formule E aide au développement moteur en F1

Article précédent

Mercedes : La Formule E aide au développement moteur en F1

Article suivant

Red Bull fait revenir Sette Câmara comme réserviste

Red Bull fait revenir Sette Câmara comme réserviste
Charger les commentaires
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021