Un tear-off a précipité le premier arrêt de Räikkönen

partages
commentaires
Un tear-off a précipité le premier arrêt de Räikkönen
Par :
17 mars 2019 à 11:30

La stratégie de Kimi Räikkönen lors du Grand Prix d'Australie a en fait été dictée par un élément perturbateur. Une protection de visière logée dans une écope de frein l'a contraint à un arrêt anticipé.

Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38
Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing
Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38
Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38
Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing
Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38
Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF90, et Antonio Giovinazzi, Alfa Romeo Racing C38

Premier à s'arrêter au stand lors du Grand Prix d'Australie – si l'on excepte les arrêts forcés de Daniel Ricciardo et Robert Kubica dès la fin du premier tour –, Kimi Räikkönen a révélé qu'il ne s'agissait pas du choix stratégique de départ d'Alfa Romeo. Ce passage au stand au 12e tour a en effet été contraint par un tear-off resté coincé dans une écope de frein. "Nous avons eu un petit problème de refroidissement des freins", a confirmé le pilote finlandais. "Un des tear-off s'est coincé dedans donc nous avons dû nous arrêter plus tôt que prévu."

Le Champion du monde 2007 a précisé qu'il s'agissait d'une protection de visière lui appartenant. Malgré ce passage précoce aux gommes mediums, il a ensuite pu mener sa monture jusqu'à la huitième place, derrière la Haas de Kevin Magnussen et la Renault de Nico Hülkenberg"Selon moi, la voiture était très rapide, mais c'est toujours difficile de doubler ici", précise-t-il. "C'est plus facile de se rapprocher mais l'attaque finale reste compliquée sur ce circuit."

Voir aussi :

En ouvrant la saison par quatre poins inscrits au championnat pour Alfa Romeo et lui, la nouvelle recrue de l'écurie gérée par Sauber se satisfait seulement en partie d'un résultat qui aurait, d'après lui, pu être meilleur. 

"Je suis content de la manière dont la voiture se comporte mais, dans l'ensemble, si nous avions mieux ordonné quelques petites choses, nous aurions pu faire plus. Cependant, pour le premier week-end avec l'équipe, je prends. Pas de grosses emmerdes [sic], donc nous prenons et nous essaierons de rendre la voiture plus rapide la prochaine fois."

La course a été plus difficile pour son coéquipier, Antonio Giovinazzi, finalement 15e après avoir notamment rencontré un problème dans les stands. Pour Frederic Vasseur, le bilan est "correct", même s’il est révélateur de l'étendue du travail encore à fournir. 

"Nous avons eu des petits problèmes que nous n'avions pas pu anticiper, et les deux pilotes se sont bien battus", estime le directeur de l'écurie. "Nous rentrons à la maison avec quatre points, c'est positif. Débuter la saison avec une voiture dans le top 10 est un bel accomplissement, et nous ferons tout pour marquer davantage de points lors du prochain Grand Prix à Bahreïn."

Article suivant
Photos - La course du Grand Prix d'Australie 2019

Article précédent

Photos - La course du Grand Prix d'Australie 2019

Article suivant

Kvyat : "Une bataille très satisfaisante" remportée contre Gasly

Kvyat : "Une bataille très satisfaisante" remportée contre Gasly
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Catégorie Course
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique
Équipes Sauber
Auteur Basile Davoine
Be first to get
breaking news