Le nouveau règlement coûte 15 millions d'euros à Red Bull

partages
commentaires
Le nouveau règlement coûte 15 millions d'euros à Red Bull
Par :
24 janv. 2019 à 10:58

Après avoir mis en garde face à aux coûts engendrés par les changements réglementaires de la F1 pour 2019, Red Bull Racing a dévoilé le budget supplémentaire qui a dû être alloué au développement de sa nouvelle monoplace.

Selon Red Bull Racing, les changements de réglementation technique pour 2019 ont engendré pas moins de 15 millions d'euros de dépenses supplémentaires pour développer la future RB15. Néanmoins, l'écurie de Milton Keynes estime avoir déjà réussi à récupérer autrement une grande partie de la performance perdue suite à la simplification aérodynamique des monoplaces.

Le changement de règlement contraint les écuries à utiliser des ailerons avant plus larges et dépourvus d'un certain nombre d'appendices auparavant tolérés, ainsi qu'une simplification des déflecteurs latéraux. Le tout dans l'optique de limiter les difficultés rencontrées par les pilotes lorsqu'ils suivent une autre voiture de trop près.

Lors de l'annonce de ces modifications réglementaires, Red Bull a clairement fait valoir son désaccord, mettant en avant le manque de données justifiant leur utilité ainsi que le coût qu'elles allaient engendrer. Un argument qui, s'il n'a pas suffi à empêcher l'évolution des règles, est désormais renforcé par un chiffre qu'avance l'équipe autrichienne. "Nous sommes 15 millions d'euros plus pauvres", annonce Helmut Marko tout en estimant que le niveau de performance atteint est "déjà au niveau" de ce qu'il était en cours de saison dernière.

Lire aussi :

"Nous avons les mêmes données [aéro] que l'été dernier", précise le conseiller spécial de Red Bull à Motorsport.com. "D'ici le moment où nous irons à Melbourne, nous serons probablement meilleurs que ça. Mais il y a désormais une bonne base de discussion entre Mercedes, Ferrari et nous. Nous sommes d'accord sur le fait que la réglementation ne doit pas être définie par des techniciens. Dès que des techniciens sont impliqués, les coûts augmentent et tout devient compliqué. Il faut préciser les choses."

Jake Dennis, Red Bull Racing RB14

L'Autrichien ajoute que la modification du règlement 2019 a été faite "principalement à l'initiative de Mercedes", car elle trouve son origine dans le manque de dépassements observé depuis deux saisons. "Tout le monde peut voir à quel point c'est difficile de doubler pour Mercedes lorsqu'ils sont derrière", renchérit Marko.

Une meilleure assise politique pour Red Bull

Ces propos ne traduisent pas pour autant une quelconque animosité envers le constructeur allemand. Au contraire, Helmut Marko assure que la situation de Red Bull dans le paddock F1 sur un plan purement politique est nettement meilleure que par le passé, avec non seulement de bonnes relations entretenues avec Mercedes, mais également "beaucoup de sympathie" retrouvée avec Ferrari depuis la disparition brutale de Sergio Marchionne l'été dernier.

Des liens importants dans une période où la Formule 1 se cherche un avenir, sous l'impulsion de Liberty Media. Les Accords Concorde prenant fin, sous leur forme actuelle, à l'issue de la saison 2020, le temps presse pour statuer et mettre tout le monde d'accord sur des sujets majeurs tels que le plafonnement des budgets ou la redistribution des revenus.

"Je crois qu'en ne décidant rien, nous atteignons doucement une phase critique", déplore Helmut Marko face à l'absence de progrès tangibles sur ces dossiers. "Si j'étais Liberty, une société cotée en bourse qui a acquis ses parts à un prix très élevé, j'aurais besoin à un moment donné d'expliquer à mes actionnaires ce à quoi s'attendre pour 2021. Quelles sont les opportunités de revenus, comment cela va-t-il se poursuivre ?"

Propos recueillis par Christian Nimmervoll  

Article suivant
Pas de points de Super Licence pour Ticktum en F3 Asie

Article précédent

Pas de points de Super Licence pour Ticktum en F3 Asie

Article suivant

Renault officialise la succession de Carlos Ghosn

Renault officialise la succession de Carlos Ghosn
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Basile Davoine
Tags helmut marko