Le dernier secteur "fait mal" à Red Bull

partages
commentaires
Le dernier secteur
Par : Basile Davoine
9 nov. 2018 à 19:11

Le tracé d'Interlagos a souri aux Red Bull en début de journée, dans la séance probablement la moins représentative du week-end, avant de voir les RB14 rentrer dans le rang.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14.
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, attend en bout de pitlane
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Christian Horner, directeur de Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 locks up
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14

S'il n'est pas question de rêver de pole position à la régulière, l'écurie autrichienne se verrait toutefois bien accrocher la deuxième ligne samedi en qualifications, pour ensuite tenter de tirer son épingle du jeu en course. Une deuxième ligne qui ne sera pas dévolue à Daniel Ricciardo, pénalisé de cinq places sur la grille de départ suite à un changement de turbo. Une conséquence de la défaillance rencontrée à Mexico il y a deux semaines.

"En gros, les commissaires faisaient leur travail", explique à Sky Sports le directeur de l'écurie, Christian Horner. "Il y avait des flammes qui sortaient de l'arrière, on ne peut pas le leur reprocher. La mousse de l'extincteur s'est solidifiée dans le turbo et a causé sa défaillance. Renault a dit qu'à chaque fois qu'ils utilisaient un turbo après un tel incident, il tombait en panne après 400 kilomètres, nous n'avons pas voulu prendre le risque."

"J'ai essayé de lui remonter le moral, il sait pourquoi nous avons abandonné. C'est extrêmement frustrant pour lui. Il est très motivé, il faut juste qu'il referme ce chapitre et se concentre sur le prochain."

Lire aussi :

Quatrième de la deuxième séance à trois dixièmes des Mercedes, Ricciardo est quoi qu'il en soit satisfait du niveau de performance et du roulage effectué.

"C'était un très bon après-midi, nous avons fait un bon pas en avant par rapport au matin niveau réglages", assure l'Australien. "C'est toujours dur de régler la voiture ici, ce circuit est très exigeant avec les pneus. Cet après-midi, la voiture était bonne, mais nous étions à trois dixièmes, c'est beaucoup. Le rythme de course est solide, et les trois composés pneumatiques semblent bons pour débuter la course."

Une fuite d'huile qui datait du Mexique !

Le rappel est fait implicitement, mais Red Bull manque de vitesse de pointe et déplore une nouvelle fois les performances du bloc Renault. Ainsi, l'équipe de Milton Keynes insiste sur le bon comportement de sa monoplace dans la partie sinueuse du tracé, et sur ses difficultés dans la pleine charge qui remonte vers la ligne droite principale. "La voiture est géniale dans le deuxième secteur, elle est correcte dans le premier, mais le dernier nous fait mal", lance Horner.

Max Verstappen, lui, se réjouit d'avoir trouvé "d'emblée" une monoplace efficace. "Cela s'est vu dans la première séance que nous avions un bon équilibre", souligne le Néerlandais. "C'est dommage que j'aie manqué le début des EL2, j'ai dû rattraper le temps perdu pour mon programme. Je ne pense pas que nous allons nous battre pour la pole position, dans tous les cas, mais la voiture est dans une bonne fenêtre."

L'après-midi du vainqueur de Mexico a tout de même été perturbé par une fuite d'huile décelée sur sa monture, et qui ne datait pourtant pas d'aujourd'hui. "Il y a une tour d'huile à l'avant du moteur qui a développé une fuite dans la première séance, les mécanos ont trouvé une fissure. Cela datait du Mexique !" révèle Horner.

Article suivant
EL2 - Bottas, Hamilton et Vettel dans un mouchoir

Article précédent

EL2 - Bottas, Hamilton et Vettel dans un mouchoir

Article suivant

Vidéo - Le crash de Nico Hülkenberg à Interlagos

Vidéo - Le crash de Nico Hülkenberg à Interlagos
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique , Max Verstappen Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions