Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Course dans
09 Heures
:
40 Minutes
:
44 Secondes
23 oct.
Prochain événement dans
25 jours
31 oct.
Prochain événement dans
33 jours
13 nov.
Prochain événement dans
46 jours
04 déc.
Prochain événement dans
67 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
75 jours

Red Bull : La restriction des modes moteur est "saine" pour la F1

partages
commentaires
Red Bull : La restriction des modes moteur est "saine" pour la F1
Par :
Co-auteur: Benjamin Vinel

L'obligation pour les écuries d'utiliser le même mode moteur en qualifications et en course à partir du Grand Prix de Belgique soulève l'enthousiasme de Christian Horner, directeur de Red Bull Racing.

La FIA a informé la semaine dernière les équipes qu'elles ne pourraient plus utiliser des modes moteur différents à partir de l'épreuve de Spa-Francorchamps, les 29 et 30 août prochains, dans un contexte où certaines d'entre elles utilisaient un mode spécial libérant davantage de puissance en qualifications.

Il semblerait que cette décision désavantage tout particulièrement l'écurie Mercedes et ses clientes, Racing Point et Williams. Sur les quatre derniers Grands Prix, personne ne s'est rapproché à moins de 0,9 seconde de la meilleure Flèche d'Argent en Q3, et Lewis Hamilton ne mâche pas ses mots devant cette nouvelle initiative. "C'est évidemment pour nous ralentir", a déclaré le sextuple Champion du monde. Pour Charles Leclerc, en revanche, une telle mesure "ne peut être que positive" pour Ferrari.

Lire aussi :

Le son de cloche est similaire du côté de Christian Horner. "Cela affectera toutes les équipes, reste à savoir à quel point", analyse le Britannique. "Je pense que ces modes qualifs ont été poussés et développés au fil des années. Avec les échappements soufflés par exemple [à la fin de l'ère V8, ndlr], il nous fallait utiliser une cartographie standard au fil du week-end. Et je pense qu'il s'agit simplement d'adopter une méthodologie similaire, ce que je trouve sensé pour la Formule 1. Un coût énorme est associé au développement de ces différents modes. Je trouve sain pour les motoristes [de les interdire], et si cela crée des courses meilleures et plus serrées, alors c'est positif pour la Formule 1."

Horner est également satisfait des dernières clarifications de la FIA sur le statut de constructeur en Formule 1, dans le contexte d'une affaire Racing Point où la copie d'une écurie sur l'autre fait débat. Rappelons que la Scuderia Toro Rosso (désormais nommée AlphaTauri) utilisait des monoplaces clientes Red Bull dans les années 2000.

"Je pense que nous avons été encouragés de voir les lettres et les messages envoyés par la FIA, qui visent à clarifier la définition du constructeur à de nombreux égards. Pour Red Bull, qui détient 100% de deux écuries, cela a une importance énorme. C'est encourageant. Nous avons également été encouragés de voir la directive technique moteur dont ils parlent. Cela pourrait aussi rendre les courses plus serrées", conclut l'Anglais.

Voir aussi :

Pourquoi McLaren n'a finalement pas fait appel contre Racing Point

Article précédent

Pourquoi McLaren n'a finalement pas fait appel contre Racing Point

Article suivant

Wolff : Soupçonner Mercedes dans l'affaire Racing Point "n'a aucun sens"

Wolff : Soupçonner Mercedes dans l'affaire Racing Point "n'a aucun sens"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Auteur Filip Cleeren