Wolff : Soupçonner Mercedes dans l'affaire Racing Point "n'a aucun sens"

Alors que Christian Horner a émis l'hypothèse que Mercedes ait enfreint le Règlement Sportif en fournissant des données sur sa monoplace 2019 à Racing Point, Toto Wolff se défend avec vigueur.

Wolff : Soupçonner Mercedes dans l'affaire Racing Point "n'a aucun sens"

Racing Point a écopé d'un retrait de 15 points au championnat des constructeurs et d'une amende de 400'000 € pour l'utilisation d'écopes de frein arrière jugées identiques à celles de la Mercedes W10 de l'an passé, alors que chaque écurie doit désormais concevoir cette pièce elle-même.

L'équipe a affirmé disposer d'un design similaire grâce à un processus de rétro-ingénierie lié à l'utilisation de photos, mais Christian Horner (directeur de Red Bull Racing) a émis l'hypothèse que Mercedes ne soit pas tout blanc dans cette affaire, alors que le rôle de la marque à l'étoile n'a pas été remis en question pour l'instant.

Lire aussi :

"Si la voiture avait été copiée à partir d'autre chose que des photos, nous le saurions", renchérit néanmoins Toto Wolff, directeur de Mercedes AMG F1. "C'est pourquoi, de mon point de vue, cela n'a aucun sens de donner cet argument. Je défendrai notre marque avec fermeté si quelqu'un le fait." Pourtant, il y a dix jours, l'Autrichien avait une version des choses légèrement différente : "Nous avons fourni certaines données en 2019, ce qui respectait totalement le règlement."

Lorsque Motorsport.com lui demande si Mercedes est une cible privilégiée en raison de sa domination sur la Formule 1, Wolff est sceptique : "Je ne pense pas que ce soit lié au fait d'être le leader. La Formule 1 a toujours été le théâtre d'une compétition en piste mais aussi en dehors. Nous nous battons avec acharnement le dimanche ou le samedi, mais nous menons également la bataille politique, qui est et a toujours été importante."

"L'affaire Racing Point est une opportunité pour les concurrents directs, peut-être, de nous pousser dans nos retranchements, et cela a toujours été le cas. Nous avons une position claire sur la situation de Racing Point, et à cet égard, cela ne nous embête pas, et cela ne devrait pas nous embêter, car la FIA a fait cette clarification. Les petits coups de coude qui sont donnés dans ce contexte, c'est acceptable."

La FIA a déjà annoncé que la possibilité de copier une autre monoplace par un processus de rétro-ingénierie allait être fortement restreinte à partir de 2021, ce qui a satisfait les craintes de McLaren et Williams, qui ne feront finalement pas appel du verdict des commissaires dans l'affaire Racing Point. En revanche, la Cour d'Appel Internationale a bel et bien été saisie par Ferrari et Renault, qui veulent des sanctions plus sévères, et par Racing Point, qui s'estime injustement traité.

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires

Voir aussi :

Red Bull : La restriction des modes moteur est "saine" pour la F1

Article précédent

Red Bull : La restriction des modes moteur est "saine" pour la F1

Article suivant

Derrière l'incident Magnussen-Ocon, une vraie question de sécurité

Derrière l'incident Magnussen-Ocon, une vraie question de sécurité
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021