Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
23 oct.
Prochain événement dans
24 jours
31 oct.
Prochain événement dans
32 jours
13 nov.
Prochain événement dans
45 jours
04 déc.
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
74 jours

Wolff : Soupçonner Mercedes dans l'affaire Racing Point "n'a aucun sens"

partages
commentaires
Wolff : Soupçonner Mercedes dans l'affaire Racing Point "n'a aucun sens"
Par :

Alors que Christian Horner a émis l'hypothèse que Mercedes ait enfreint le Règlement Sportif en fournissant des données sur sa monoplace 2019 à Racing Point, Toto Wolff se défend avec vigueur.

Racing Point a écopé d'un retrait de 15 points au championnat des constructeurs et d'une amende de 400'000 € pour l'utilisation d'écopes de frein arrière jugées identiques à celles de la Mercedes W10 de l'an passé, alors que chaque écurie doit désormais concevoir cette pièce elle-même.

L'équipe a affirmé disposer d'un design similaire grâce à un processus de rétro-ingénierie lié à l'utilisation de photos, mais Christian Horner (directeur de Red Bull Racing) a émis l'hypothèse que Mercedes ne soit pas tout blanc dans cette affaire, alors que le rôle de la marque à l'étoile n'a pas été remis en question pour l'instant.

Lire aussi :

"Si la voiture avait été copiée à partir d'autre chose que des photos, nous le saurions", renchérit néanmoins Toto Wolff, directeur de Mercedes AMG F1. "C'est pourquoi, de mon point de vue, cela n'a aucun sens de donner cet argument. Je défendrai notre marque avec fermeté si quelqu'un le fait." Pourtant, il y a dix jours, l'Autrichien avait une version des choses légèrement différente : "Nous avons fourni certaines données en 2019, ce qui respectait totalement le règlement."

Lorsque Motorsport.com lui demande si Mercedes est une cible privilégiée en raison de sa domination sur la Formule 1, Wolff est sceptique : "Je ne pense pas que ce soit lié au fait d'être le leader. La Formule 1 a toujours été le théâtre d'une compétition en piste mais aussi en dehors. Nous nous battons avec acharnement le dimanche ou le samedi, mais nous menons également la bataille politique, qui est et a toujours été importante."

"L'affaire Racing Point est une opportunité pour les concurrents directs, peut-être, de nous pousser dans nos retranchements, et cela a toujours été le cas. Nous avons une position claire sur la situation de Racing Point, et à cet égard, cela ne nous embête pas, et cela ne devrait pas nous embêter, car la FIA a fait cette clarification. Les petits coups de coude qui sont donnés dans ce contexte, c'est acceptable."

La FIA a déjà annoncé que la possibilité de copier une autre monoplace par un processus de rétro-ingénierie allait être fortement restreinte à partir de 2021, ce qui a satisfait les craintes de McLaren et Williams, qui ne feront finalement pas appel du verdict des commissaires dans l'affaire Racing Point. En revanche, la Cour d'Appel Internationale a bel et bien été saisie par Ferrari et Renault, qui veulent des sanctions plus sévères, et par Racing Point, qui s'estime injustement traité.

Propos recueillis par Luke Smith

Voir aussi :

Red Bull : La restriction des modes moteur est "saine" pour la F1

Article précédent

Red Bull : La restriction des modes moteur est "saine" pour la F1

Article suivant

Derrière l'incident Magnussen-Ocon, une vraie question de sécurité

Derrière l'incident Magnussen-Ocon, une vraie question de sécurité
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes , Racing Point
Auteur Benjamin Vinel