Renault croit avoir résolu ses problèmes de radiateurs

Les pilotes Renault F1, Esteban Ocon et Daniel Ricciardo, ont déclaré que l'équipe pensait avoir réglé les problèmes de radiateur qui ont entraîné deux abandons lors des premiers Grands Prix de 2020.

Renault croit avoir résolu ses problèmes de radiateurs

Daniel Ricciardo a abandonné lors du Grand Prix d'Autriche inaugural alors qu'Esteban Ocon a dû mettre pied à terre lors du GP de Styrie, tous deux en raison du même problème de refroidissement. Après la deuxième épreuve, le directeur exécutif de Renault, Marcin Budkowski, a indiqué qu'une "fissure sur le radiateur", une pièce "fabriquée par un fournisseur", en était la cause et que l'équipe voulait corriger ce défaut avant la Hongrie.

Interrogé sur les derniers développements à ce propos par Motorsport.com, Ocon a répondu : "Eh bien, dans les sports mécaniques, le risque zéro n'existe bien sûr pas, mais nous pensons connaître le problème, nous pensons l'avoir résolu, [et] avec un peu de chance ça n'arrivera plus. Bien entendu, c'est deux fois un problème que l'on ne voulait pas avoir, mais oui, nous devons désormais tirer le maximum des opportunités que nous avons."

Ricciardo a pour sa part ajouté : "On nous a dit que tout cela semblait bien plus prometteur maintenant, [après] les deux défaillances que nous ne voulions pas. Mais je pense qu'ils en savent assez pour corriger ça."

Lire aussi :

L'Australien en a également profité, lui qui a déjà roulé avec Renault l'an passé sur le Red Bull Ring, pour tirer un premier bilan de la R.S.20 par rapport à sa devancière, jugée meilleure sur la partie "arrière". "Je ne pense pas avoir besoin de beaucoup rentrer dans les détails, mais pour expliquer, et ce n'est pas révéler quoi que ce soit, c'est vraiment juste au moment de mettre la puissance. Pour l'essentiel, vous pouvez être à fond plus tôt."

"Oui, en Formule 1 il y a beaucoup de grip, mais – pour quelqu'un qui regarde à la maison, qui pense que nous sortons des virages et 'boum !', directement à 100% sur l'accélérateur – [en fait] il y a beaucoup de ressenti et beaucoup de temps avant d'y être."

"Vous sentez l'adhérence et tout ça. Disons que s'il fallait deux secondes pour atteindre la pleine accélération, ce temps est désormais réduit parce que nous avons plus d'appui et plus d'adhérence. Je suppose [que la voiture] s'assoit au moment où elle reçoit la puissance, nous le sentons."

"C'est la chose majeure, les sorties [de virages] ont été améliorées, et c'était la première chose que j'ai pu ressentir lors des essais. Et c'est toujours la force de la voiture que je ressens, et c'est la chose la plus importante pour moi."

partages
commentaires

Voir aussi :

Vettel : Rien d'autre que "de vagues discussions" avec Racing Point

Article précédent

Vettel : Rien d'autre que "de vagues discussions" avec Racing Point

Article suivant

Vettel : Les évolutions Ferrari "ne changent pas la donne"

Vettel : Les évolutions Ferrari "ne changent pas la donne"
Charger les commentaires
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021
Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez Prime

Pourquoi les qualifications freinent la progression de Pérez

À Monaco, Sergio Pérez a réalisé sa meilleure course depuis qu'il a rejoint Red Bull en s'élançant de la neuvième place sur la grille pour atteindre la quatrième position sous le drapeau à damier.

Formule 1
31 mai 2021