Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Renault admet qu'il faudra augmenter ses dépenses en 2020

partages
commentaires
Renault admet qu'il faudra augmenter ses dépenses en 2020
Par :
12 nov. 2019 à 08:30

Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault, a reconnu que l'écurie au losange devrait également augmenter ses investissements en 2020 pour préparer la saison 2021 de F1.

L'entrée en vigueur en 2021 d'un Règlement Financier permettra la mise en place d'une mesure qui a longtemps semblé inimaginable en Formule 1 : un plafond de dépenses. Celui-ci, fixé à 175 millions de dollars, soit environ 157 millions d'euros, ne comprend pas l'ensemble des postes de dépenses d'une écurie (les frais marketing et les dépenses liées aux pilotes en sont, par exemple, exclus). Toutefois, même si sa portée réelle sera limitée, les structures de pointe, dont les budgets dépassent allègrement cette limite, seront les plus touchées et devront donc s'y adapter.

Lire aussi :

Mais, en attendant 2021 et maintenant que les règlements sont connus, il reste une année entière où les dépenses engagées pourront l'être sans restriction autre que celle fixée par chaque entreprise. Et à ce petit jeu, d'aucuns craignent, à l'image de Christian Horner, team principal de Red Bull, que d'importants investissements soient lancés la saison prochaine pour garantir aux top teams une avance sur le plan technique au moment de l'entrée en vigueur de la révolution réglementaire.

Pour Renault, dont la situation reste encore floue au-delà de 2020 en raison de l'audit approfondi lancé par la nouvelle direction de l'entreprise et qui pourrait déboucher sur la remise en cause du programme F1, il est évident que la préparation à 2021 passera par des dépenses supplémentaires. "Nous pouvons affirmer que toutes les équipes font face à la même situation, mais il y a des écuries, et je ne vais pas en nommer en particulier, qui sont satisfaites de leur situation et n'ont pas l'ambition que nous avons en 2021", a-t-il déclaré à Motorsport.com.

Lire aussi :

"Ce n'est pas un point particulier dans leur programme, alors que c'est le cas pour nous. Nous devrons investir bien plus que certaines des écuries contre lesquelles nous nous battons directement aujourd'hui, donc il va s'agir d'un défi. Nous devrons également faire preuve de bon sens avec ce que nous engagerons en 2020. Mais Racing Point est-il vraiment intéressé par 2021 ? Oui, ils vont courir en 2021 mais espèrent-ils que 2021 fasse une grande différence pour eux ? Je n'en suis pas sûr. Et c'est là que se situe notre stratégie, parce que l'ambition, les objectifs diffèrent. Cela peut avoir un impact sur la piste à très court terme et c'est un challenge qu'il faut accepter et auquel nous devons faire face."

Article suivant
La F1 annonce un vaste plan zéro carbone pour 2030

Article précédent

La F1 annonce un vaste plan zéro carbone pour 2030

Article suivant

Quand le rallye sauvait la carrière de Stéphane Sarrazin

Quand le rallye sauvait la carrière de Stéphane Sarrazin
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Renault F1 Team
Auteur Fabien Gaillard