Renault : Mercedes continuera-t-il d'aider Racing Point en 2022 ?

La dynamique de partenariats entre écuries pourrait bien évoluer dans un avenir proche…

Renault : Mercedes continuera-t-il d'aider Racing Point en 2022 ?

Les partenariats techniques entre écuries sont un aspect incontournable de la Formule 1 contemporaine. Mercedes avec Racing Point, Ferrari avec Haas, Red Bull avec Toro Rosso… Tous collaborent au-delà d'une simple fourniture moteur, dans les limites imposées par la réglementation technique.

Lire aussi :

Cyril Abiteboul est directeur d'une écurie Renault qui n'a pas de tel allié technique et se contente de fournir ses unités de puissance à McLaren – qui va d'ailleurs rejoindre le giron Mercedes l'an prochain. Selon le Français, de tels partenariats vont devenir difficilement envisageables pour les top teams avec la mise en œuvre d'un plafond budgétaire dès 2021, qui devrait rendre les petites équipes plus compétitives avec le Règlement Technique 2022.

"Quand il n'y avait pas de plafond budgétaire ou quand le plafond budgétaire était assez haut pour que cela reste un championnat à deux vitesses, c'était source d'inquiétude", déclare Abiteboul pour Motorsport.com. "Maintenant que nous avons un plafond budgétaire suffisamment bas pour que la grille soit bien plus concurrentielle, je suis curieux de voir ce qui va advenir de ces collaborations entre équipes."

"Car je pense qu'actuellement, ça ne dérange pas Mercedes de laisser Racing Point copier sa voiture. Est-ce que c'est légal ou non, ce n'est pas là que je veux en venir, mais ça ne les dérange pas du tout de les aider à rendre leur voiture très compétitive. Je serai très curieux de voir si ce sera encore le cas pour 2022."

Abiteboul estime effectivement que les écuries partenaires risquent de devenir trop performantes une fois que les budgets seront nivelés. "Bien sûr. Tout le monde sera une menace pour tout le monde, cela change la donne. Et ceux qui y gagnent, ce sont les fans. Le type de structure que nous avons actuellement, où la grille n'est pas concurrentielle et où on a ce système à deux vitesses qui protège trois équipes, cela ne va plus être le cas. Dans une certaine mesure, le problème va se régler tout seul. C'est pourquoi je suis bien plus détendu quant à la situation à partir de 2020 que je ne le suis maintenant", conclut-il.

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Le pronostic des médecins pour Zanardi reste "réservé"

Article précédent

Le pronostic des médecins pour Zanardi reste "réservé"

Article suivant

Comment Force India assurait sa survie face au manque d'argent

Comment Force India assurait sa survie face au manque d'argent
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021