Renault a "des objectifs modestes" et vise la quatrième place

C'est dans le cadre du lancement de la saison 2020 organisé à Paris ce mercredi que Cyril Abiteboul a fixé pour Renault des objectifs "qui doivent être atteints et réalistes".

Renault a "des objectifs modestes" et vise la quatrième place

Sur le plan sportif, la volonté affichée par Renault est mesurée après avoir vécu une année 2019 plus difficile que prévu. L'heure est donc au réalisme, un mot qui a pris une importance grandissante dans le discours du management. Sous conditions, le Losange veut récupérer la quatrième place du championnat constructeurs qu'il a laissé échapper l'an passé.

"Pour la saison qui commence, nous devons respecter les trois priorités arrêtées à l’intersaison : être fiables dès le coup d’envoi, assurer un niveau élevé de développement très tôt dans la saison, et avoir un bon taux de conversion en piste", prévient Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport. "Nous devons aussi reprendre confiance et renforcer l’esprit d’équipe pour tirer le meilleur de tous, et maximiser nos chances sur chaque week-end de course lors d’une saison qui sera historiquement longue et éprouvante."

"L’objectif, c’est cette position de quatrième au championnat constructeurs, qui est réaliste et possible si l’on tient nos objectifs de fiabilité en début de saison, ce qui nous a manqué l’année dernière, de développement agressif dans le courant de la saison, et d’exécution et de réalisme en piste. Rien n’est irréaliste dans tout cela mais pour y arriver, il faut être capable aussi de se projeter dans le moyen et le long terme. Cette année 2020 doit également nous permettre d’être en phase avec nos objectifs ultérieurs plus ambitieux."

Lire aussi :

Chez Renault comme partout ailleurs sur la grille, on sait à quel point le compromis est délicat à trouver avant une telle saison. Cyril Abiteboul définit ainsi 2020 comme "une année pivot qui marque la fin d’un cycle et la préparation d’un nouveau". Elle doit en effet "permettre d’aborder dans les meilleures conditions possibles la révolution réglementaire de 2021". Car si l'objectif sportif est clair, il n'est pas le seul à tenir.

"L'année 2020 représente un certain nombre d’enjeux stratégiques avant tout, avec la finalisation des accords commerciaux en lesquels on croit", rappelle-t-il encore. "C’est un enjeu également technique avec le début de la construction de la voiture 2021, qui sera l’opportunité pour la première fois de démarrer complètement d’une feuille blanche, avec tous les bénéfices en matière d'intégration et de fonctionnement entre Viry et Enstone. Et c’est évidemment un enjeu sportif qu’il ne faut surtout pas oublier ou négliger. Pour l’enjeu sportif, on doit tenir compte de ce qui s’est passé en 2019, donc il faut des objectifs modestes, modérés, mais qui doivent être atteints et réalistes."

Propos recueillis par Léna Buffa  

partages
commentaires
Prost : L'ambition de Renault passe par un "calendrier plus réaliste"

Article précédent

Prost : L'ambition de Renault passe par un "calendrier plus réaliste"

Article suivant

Trouver une nouvelle date au GP de Chine ? "Compliqué" selon Carey

Trouver une nouvelle date au GP de Chine ? "Compliqué" selon Carey
Charger les commentaires
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021