Prost : L'ambition de Renault passe par un "calendrier plus réaliste"

Alain Prost a expliqué que l'ambition de Renault en Formule 1 restait "la même" qu'avant mais qu'elle devait s'inscrire dans "un calendrier plus réaliste".

Prost : L'ambition de Renault passe par un "calendrier plus réaliste"

Après une saison 2019 en deçà des attentes, Renault se retrouve en ce début d'année dans une situation paradoxale : contrainte au rebond après avoir été nettement devancée par McLaren dans la lutte pour la quatrième place du classement constructeurs, l'écurie française n'a pas encore la certitude que son avenir au-delà de 2020 sera assuré, alors que la direction de la firme s'est engagée dans un processus d'audit de l'ensemble de ses activités ; pour autant, il faut également garder un œil et éventuellement engager des dépenses pour 2021 et la révolution réglementaire. Paradoxale donc, comme la présentation de ce mercredi à Paris, qui a lancé la saison de l'équipe mais durant laquelle aucune image de la véritable monoplace n'a été révélée.

Au moment d'évoquer l'ambition de la structure d'Enstone, Alain Prost, son directeur non exécutif, a fait preuve d'une certaine prudence, se refusant à fixer des objectifs précis et ambitieux après l'échec de ceux qui avaient été annoncés lors du retour officiel de Renault en 2016. "Retrouver le podium, être dans les meilleures équipes de F1, et bien entendu à terme être de nouveau Champion du monde", a expliqué le Professeur. "L’ambition de Renault en F1 est la même, elle a toujours été celle-ci, mais elle doit s’inscrire, je pense, dans un calendrier plus réaliste."

Lire aussi :

"C’est vrai qu’on a souffert beaucoup d’un objectif qu’on nous a donné il y a quelques années, certainement surévalué, et on a dû courir après ça. Ça met une pression sur le dos de notre équipe qui n’est pas toujours très facile à gérer, et aujourd’hui, il faut bien se rendre compte qu’il faut du temps, il faut aussi des moyens, et on est partis de très loin. Maintenant, la grosse construction de l’équipe, grâce à Cyril [Abiteboul], on l’a vu est bientôt terminée. On a vu fin 2019 l’arrivée de Pat Fry comme directeur technique châssis. On a un management technique et sportif stabilisé, ce qui va nous permettre maintenant d’assurer cette cohésion d’équipe qui est absolument indispensable pour être compétitif."

Dans la période de doute sur l'avenir de Renault, Prost insiste sur la fierté que le constructeur doit retirer de sa participation à la Formule 1. "Je voudrais quand même rappeler aussi que la Formule 1 est une aventure humaine. Renault est impliqué en Formule 1 depuis très très longtemps. On fait partie des trois grands constructeurs qui sont impliqués en F1 en faisant châssis et moteur. On doit avoir une grande fierté par rapport à ça. La F1 est une aventure humaine et c’est aussi pour ça que je me suis investi avec Renault depuis pas mal d’années. C’est un challenge extrêmement compliqué mais c’est ça qui est très motivant. On a une équipe de 1200 personnes compétentes, dévouées, et il ne faut pas oublier que la F1 est un sport d’équipe. Bien entendu, il y a deux pilotes qui finissent le travail : ce sont nos ambassadeurs et ils vont véhiculer l’image de Renault, la fierté de Renault d’être en F1."

Propos recueillis par Léna Buffa  

partages
commentaires
La Renault R.S.20 fera l'objet d'un "développement agressif"

Article précédent

La Renault R.S.20 fera l'objet d'un "développement agressif"

Article suivant

Renault a "des objectifs modestes" et vise la quatrième place

Renault a "des objectifs modestes" et vise la quatrième place
Charger les commentaires
Comment s'est dessinée la victoire d'Ocon au GP de Hongrie Prime

Comment s'est dessinée la victoire d'Ocon au GP de Hongrie

Le Grand Prix de Hongrie 2021 est une course très spéciale qui, sans nul doute, rejoint la liste des plus beaux GP de l'Histoire de la Formule 1. L'événement s'est divisé en trois intrigues, et toutes plongent leurs racines dans le spectaculaire carambolage du premier tour.

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Formule 1
3 août 2021
Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021