Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
EL1 dans
13 Heures
:
58 Minutes
:
21 Secondes
04 sept.
EL1 dans
28 jours
11 sept.
Prochain événement dans
35 jours
25 sept.
EL1 dans
49 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
63 jours
23 oct.
Prochain événement dans
77 jours
31 oct.
Prochain événement dans
85 jours
Le système de freinage illégal de Renault
Dossier

Le système de freinage illégal de Renault

Renault "prend acte" de sa disqualification mais pourrait faire appel

partages
commentaires
Renault "prend acte" de sa disqualification mais pourrait faire appel
Par :
24 oct. 2019 à 06:49

Renault va réfléchir dans les prochaines heures à la possibilité de faire appel de sa double disqualification du Grand Prix du Japon.

Évoquant la "subjectivité" de la décision rendue mercredi par les commissaires, et s'appuyant sur le fait que ceux-ci ont estimé que le système de freinage de la R.S.19 était conforme au Règlement Technique de la Formule 1, Renault F1 envisage de faire appel de sa double disqualification du Grand Prix du Japon. L'écurie française a jusqu'à ce jeudi 10 heures (heure de Mexico, 17h en France) pour décider définitivement de la suite à donner à cette affaire. 

Lire aussi :

Mercredi soir, les commissaires ont annoncé la disqualification de Daniel Ricciardo (6e) et Nico Hülkenberg (10e), après avoir étudié les éléments en leur possession et faisant suite à une réclamation portée par l'écurie Racing Point. Ils ont précisé que le système de répartition de freinage de Renault était "innovant" et qu'il n'enfreignait pas la réglementation technique, mais qu'il allait en revanche à l'encontre du Règlement Sportif puisqu'il pouvait être considéré comme une aide au pilotage. 

"Renault F1 Team prend acte de la décision des commissaires du Grand Prix du Japon concernant la réclamation de Racing Point F1 Team au sujet de la légalité du système de freinage de Renault pendant le Grand Prix du Japon", a réagi l'écurie tricolore dans un communiqué. "Bien que la FIA ait convenu avec Renault que le système était entièrement légal sous l'égide du Règlement Technique FIA, les commissaires ont estimé que celui-ci enfreignait le Règlement Sportif FIA relatif aux aides au pilotage. Les deux monoplaces Renault ont été disqualifiées du Grand Prix du Japon et l'équipe perd les neuf points inscrits."

"Cependant, compte tenu de la subjectivité quant au fait de qualifier un système d'aide au pilotage, et de la variabilité des sanctions associées lors de cas récents, Renault F1 Team décidera de la ligne de conduite à tenir dans les délais impartis par la FIA."

L'échelle des sanctions à laquelle Renault fait allusion renvoie directement au cas d'Alfa Romeo lors du Grand Prix d'Allemagne, où Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi avaient écopé d'une pénalité de 30 secondes suite à l'utilisation d'un système de départ considéré comme étant une aide au pilotage par les commissaires. 

Aide au freinage : Renault disqualifié du GP du Japon

Article précédent

Aide au freinage : Renault disqualifié du GP du Japon

Article suivant

Pérez : "On savait que c'était une année de transition"

Pérez : "On savait que c'était une année de transition"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Pilotes Nico Hülkenberg Boutique , Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine