Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
8 jours

Pérez : "On savait que c'était une année de transition"

partages
commentaires
Pérez : "On savait que c'était une année de transition"
Par :
24 oct. 2019 à 08:34

Sergio Pérez est quelque peu déçu mais pas forcément surpris du niveau de performance affiché par l'écurie Racing Point en 2019, et estime que le meilleur reste à venir.

Malgré un budget qui était généralement le plus faible de la grille, l'écurie Force India (rebaptisée Racing Point cette année après son rachat par un consortium canadien) avait pour habitude de faire des merveilles et s'était classée quatrième du championnat des constructeurs en 2016 et en 2017, tandis qu'en 2018, si elle n'avait pas perdu tous ses points de la première moitié de saison suite à sa faillite, elle aurait aisément accroché la cinquième place.

Lire aussi :

Or, la campagne actuelle est bien plus difficile pour la structure de Silverstone, qui occupe la septième place du championnat avec 54 points au compteur. Ses pilotes ne sont entrés qu'une fois dans le top 5 d'une course, en l'occurrence Lance Stroll lors d'un chaotique Grand Prix d'Allemagne, tandis que la Q3 leur échappe généralement : Sergio Pérez l'a accrochée cinq fois, Stroll une fois.

"Ce n'est pas idéal", déplore le Mexicain pour Motorsport.com. "J'aimerais que nous ayons plus de points à ce stade, que nous nous battions pour de meilleures places, que nous ayons davantage progressé. Si je suis déçu, je pense que c'est à cause du manque d'amélioration au fil de l'année. Je pense que c'est quelque chose à quoi nous pouvons réfléchir."

"Mais tout le reste, nous nous y attendions plus ou moins. Nous savions que cette saison était une année de transition. Ça fait mal, vous savez. Mais nous voyons la lumière au bout du tunnel. Je pense qu'il y a plein de raisons d'être positif pour l'avenir. Je continue d'espérer que nous allons finir avec la quatrième voiture la plus rapide sur la grille."

Sergio Perez, Racing Point RP19

Pour Pérez, il est clair que les difficultés financières de Force India et la période durant laquelle les développements ont été arrêtés l'an dernier se font désormais ressentir : "Cela nous a affectés, sans aucun doute. Mais ce n'est pas comme si nous ne nous rendions pas compte que nous n'avons pas suffisamment progressé. Nous ne pouvons pas nous en cacher. Mais comme je l'ai dit, dans une année de transition, on part de si loin que c'est forcément difficile de rattraper son retard."

Objectif podium en 2021

Disputant actuellement sa sixième campagne chez Racing Point, Pérez fait partie des rares pilotes à être sous contrat jusqu'à la fin de la saison 2021, ayant récemment prolongé avec le team anglo-canadien. Non sans ambition : "Les podiums sont certainement l'objectif. Passer la vitesse supérieure. Il y a un énorme changement de réglementation pour 2021, il se passe beaucoup de choses en coulisses, beaucoup de travail. Je ne vois pas de raison pour que nous n'ayons pas de succès."

Lire aussi :

La nouvelle réglementation technique pour 2021 a effectivement été importante quant au contrat de trois ans signé par Pérez. "Très", insiste-t-il. "Car j'ai beaucoup d'espoir dans le fait que nous ayons d'ici là une écurie qui peut aller plus haut que toutes les autres." Il ajoute : "Bien sûr, je sais que je ne vais pas avoir une opportunité chez Mercedes ou Ferrari à court terme. On ne sait jamais ce qui peut arriver à l'avenir, mais il faut être réaliste et savoir quelles sont les meilleures options. Celle-ci était ma meilleure."

La situation financière désormais plus saine de Racing Point est en tout cas source d'espoir, avec l'appui du copropriétaire Lawrence Stroll, père de Lance. "Je vois ce qui se passe en coulisses. Je vois le niveau d'investissement, de motivation. Je connais le niveau des gens que nous avons dans l'équipe. C'est pourquoi c'était une décision importante, et je vois que nous pouvons être forts", conclut Pérez.

Propos recueillis par Oleg Karpov

Article suivant
Renault "prend acte" de sa disqualification mais pourrait faire appel

Article précédent

Renault "prend acte" de sa disqualification mais pourrait faire appel

Article suivant

Russell déplore un problème de freinage sur la Williams

Russell déplore un problème de freinage sur la Williams
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez Boutique
Équipes Racing Point
Auteur Benjamin Vinel