Red Bull a formellement débuté des discussions avec Honda

Honda et Red Bull ont tenu leur première réunion formelle sur un possible accord de fourniture moteur.

Red Bull a formellement débuté des discussions avec Honda
Charger le lecteur audio

Red Bull, qui utilise actuellement des moteurs Renault, se sert de Toro Rosso pour garder un œil sur le fonctionnement et les progrès de Honda.

Le Dr. Helmut Marko, conseiller de Red Bull, a rencontré le responsable de la compétition de Honda, Masashi Yamamoto, en marge du Grand Prix d'Azerbaïdjan. La réunion de Bakou est la première conversation formelle entre Honda et Red Bull concernant une potentielle fourniture et les conditions de chaque partenaire pour parvenir à un accord.

RBR et le motoriste nippon semblent être heureux de travailler jusqu'à la date butoir du 15 mai pour confirmer un accord moteur, comme le requiert la réglementation de la F1. Cette date n'est pas stricte, elle dépend de l'accord entre la FIA et les motoristes, mais Renault a indiqué qu'il s'en tiendrait à cette deadline concernant la poursuite ou non du partenariat avec Red Bull, qui s'achève en fin de saison.

Renault prévoit une importante évolution en termes de performance pour le Grand Prix du Canada, en juin, ce qui pourrait coïncider avec la prochaine amélioration majeure de Honda. Cela pourrait offrir un point de comparaison clé entre les deux constructeurs au niveau de la performance et du développement, si Red Bull n'a pas signé d'accord d'ici là.

L'alliance entre Red Bull et Renault a permis de remporter quatre titres mondiaux entre 2010 et 2013 mais la relation s'est dégradée depuis l'introduction de la technologie V6 turbo hybride, au point où l'équipe de Milton Keynes s'est mise d'accord avec TAG Heuer pour rebadger ses moteurs. La structure autrichienne n'a remporté que neuf courses depuis 2014.

La victoire de Daniel Ricciardo en Chine cette année a permis à Red Bull de gagner une épreuve avant Mercedes pour la première fois depuis 2013, mais le début de la saison a aussi vu plusieurs défaillances importantes. Ces dernières ont donné du poids aux rumeurs voyant RBR prêt à tenter le pari Honda, l'écurie pouvant de facto bénéficier du statut d'équipe d'usine, une première pour elle depuis 2016 et le retour de Renault comme constructeur.

Honda cherche toujours à améliorer son système de récupération d'énergie et son moteur à combustion interne, mais doit aussi produire un bloc capable de l'emporter. La saison 2018 permet d'entrevoir quelques signes de progrès.

Le meilleur résultat de McLaren-Honda lors des trois années de collaboration fut une cinquième place alors que Toro Rosso a terminé quatrième du second Grand Prix avec la marque japonaise grâce à Pierre Gasly à Bahreïn. Des doutes subsistent malgré tout sur les capacités à court terme de Honda, ce qui a notamment été à l'origine de la fin de la relation avec McLaren.

partages
commentaires
Sainz signe le meilleur résultat de Renault depuis son retour
Article précédent

Sainz signe le meilleur résultat de Renault depuis son retour

Article suivant

Gasly : "Magnussen est le plus dangereux pilote avec qui j'aie couru"

Gasly : "Magnussen est le plus dangereux pilote avec qui j'aie couru"
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021