La F1 dément le report des nouvelles voitures à 2023

La Formule 1 conserve l'intention de mettre en œuvre la nouvelle réglementation technique l'an prochain, malgré une rumeur selon laquelle celle-ci pourrait être reportée à 2023.

La F1 dément le report des nouvelles voitures à 2023

L'arrivée des voitures nouvelle génération à effet de sol, qui a pour but d'améliorer les courses, a déjà été reportée à 2022 à cause de l'impact de la pandémie de COVID-19. Cependant, alors que le monde continue de se battre face à cette maladie et qu'une grande partie de l'Europe demeure actuellement confinée, un éventuel changement de programme a été évoqué.

Lire aussi :

Les voitures actuelles seraient alors conservées pour une troisième campagne, avec une arrivée de la nouvelle réglementation en 2023. Cependant, la Formule 1 se montre claire sur le fait qu'un report n'est pas envisagé, ce nouveau règlement étant considéré comme essentiel par Liberty Media, propriétaire de la F1.

Un porte-parole a déclaré : "Toute suggestion comme quoi la réglementation 2022 sera retardée est erronée et n'a pas fait l'objet de discussions. La nouvelle réglementation est conçue pour améliorer la compétition en piste et donner à nos fans des batailles plus serrées. Avec la nouvelle réglementation financière, cela améliorera la F1 et créera un business model plus sain et plus solide pour tout notre sport."

Le report initial de 2021 à 2022 était plus que justifié, compte tenu des implications financières de la pandémie de COVID-19 lorsque celle-ci a commencé ; la F1 craignait que certaines écuries puissent faire faillite. Cependant, avec un calendrier de 17 Grands Prix en 2020, les inquiétudes quant à la survie des équipes actuelles sont apaisées.

Dès l'année dernière, un certain nombre d'écuries a évoqué le report de la nouvelle réglementation à 2023 afin de réduire les coûts, mais Ross Brawn, manager sportif de la F1, a tué l'idée dans l'œuf : selon lui, la simplicité technique de la nouvelle génération de monoplaces par rapport à l'actuelle permettra d'économiser de l'argent par la suite.

S'exprimant l'an dernier sur le report souhaité par certaines écuries, Brawn avait déclaré : "Je crois que certaines équipes ont insisté pour reporter [la réglementation] d'une année supplémentaire. Je pense qu'il y a un besoin justifiable de conserver ces voitures l'an prochain [2021] car nous sommes au milieu du [confinement]. C'est parfaitement justifié."

"Les initiatives que nous apportons avec cette nouvelle réglementation rendent la F1 plus viable économiquement en termes de complexité et d'où est dépensé l'argent. Les voitures actuelles sont si complexes que plus on dépense, plus on va vite, et il faut stabiliser cette tendance et créer une situation où l'argent n'est pas la seule priorité pour être compétitif. Par conséquent, nous avons besoin de ces nouvelles voitures pour stabiliser cette tendance."

Même si le besoin de développer les voitures 2022 en même temps que celles de 2021 entraînera des dépenses supplémentaires pour les écuries, le plafond budgétaire en vigueur cette année empêchera les coûts de devenir incontrôlables.

partages
commentaires
F1 2020 : les notes que vous avez attribuées aux pilotes

Article précédent

F1 2020 : les notes que vous avez attribuées aux pilotes

Article suivant

Aston Martin : "Stroll poussera Vettel dans ses retranchements"

Aston Martin : "Stroll poussera Vettel dans ses retranchements"
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021