Aston Martin : "Stroll poussera Vettel dans ses retranchements"

Aston Martin ne tarit pas d'éloges sur son duo de pilotes, notamment concernant Lance Stroll, qui aura un nouveau coéquipier en Sebastian Vettel cette saison.

Aston Martin : "Stroll poussera Vettel dans ses retranchements"

Aston Martin débarque en Formule 1 avec une écurie Racing Point rebaptisée et ne lésine pas sur l'ambition, en témoigne le recrutement du quadruple Champion du monde Sebastian Vettel à la place d'un Sergio Pérez poussé vers la sortie malgré une saison 2020 époustouflante.

Lire aussi :

Forcément, Vettel est associé à Lance Stroll, fils de l'actionnaire majoritaire d'Aston Martin et propriétaire de l'écurie, Lawrence Stroll. Soit un duo de pilotes qui restent tous deux, malgré l'occasionnel podium, sur une campagne difficile, lors de laquelle le top 10 du championnat leur a échappé. Pourtant, l'équipe est convaincue de disposer du duo idéal et croit que le meilleur reste à venir pour un Stroll âgé de seulement 22 ans.

"En Sebastian, nous avons un quadruple Champion du monde qui a fait ses preuves, qui a l'expérience d'aider des équipes à gagner des courses et à jouer le titre mondial", analyse Otmar Szafnauer, directeur d'équipe. "C'est pourquoi il est une recrue si importante pour nous. Il apporte une mentalité de vainqueur, et indéniablement, nous allons tous beaucoup apprendre de lui dans cette aventure."

Otmar Szafnauer, Team Principal et PDG, Racing Point et Sebastian Vettel, Ferrari dans le paddock

"En Lance, nous avons un pilote jeune, talentueux et travailleur qui a connu sa meilleure campagne à ce jour l'an dernier et a vraiment progressé dans tous les domaines de son pilotage. Nous savons que si nous lui donnons les outils nécessaires, il est plus que capable d'aider l'équipe à atteindre ses objectifs. Nous pensons aussi que Sebastian libérera le potentiel de Lance, qui lui-même poussera Sebastian dans ses retranchements en retour. Nous sommes donc ravis de notre duo 2021. C'est le mélange parfait d'expérience, de connaissance de la victoire et de talent pur."

Après avoir marqué plus de points que toute écurie sauf Mercedes et Red Bull si l'on excepte le retrait de 15 unités au championnat des constructeurs, Aston Martin sait être en position très favorable de concrétiser l'an prochain grâce au gel des châssis – d'autant que le plafond budgétaire pourrait avantager cette écurie qui, historiquement, a toujours bien exploité ses faibles ressources. La saison 2020 avait été le théâtre de quatre podiums dont une victoire, et Szafnauer en veut davantage.

"Avec un nouveau nom, des actionnaires engagés, un investissement neuf et une équipe expérimentée, nous pensons avoir tous les ingrédients nécessaires pour nous battre pour encore plus de podiums et, espérons-le, aussi des victoires. D'ici la fin 2022, nous aurons aussi une fantastique nouvelle usine à Silverstone, donnant à l'écurie l'espace et les infrastructures nécessaires pour faire de nos ambitions une réalité", conclut l'Américain.

partages
commentaires

Voir aussi :

La F1 dément le report des nouvelles voitures à 2023

Article précédent

La F1 dément le report des nouvelles voitures à 2023

Article suivant

Tost doute que Red Bull laisse filer Gasly facilement

Tost doute que Red Bull laisse filer Gasly facilement
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel , Lance Stroll
Équipes Aston Martin Racing
Auteur Benjamin Vinel
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021
L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1 Prime

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

Daniel Ricciardo a été parmi les pilotes les plus virulents ces derniers mois pour dénoncer l'exploitation, selon lui à outrance, des images des accidents par la Formule 1. Une vision des choses compréhensible bien qu'excessive et vaine.

Formule 1
10 avr. 2021
Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen Prime

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Juste avant de jouer la victoire au Grand Prix de Bahreïn avec une Red Bull finalement dominatrice, Max Verstappen a accordé une longue interview à Motorsport.com. Ses progrès depuis ses débuts, ses espoirs pour la saison à venir, la fin du règne de Hamilton... il s'est confié sur ces sujets en détail.

Formule 1
8 avr. 2021
Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres Prime

Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres

Les débuts en Formule 1 de Nikita Mazepin, à Bahreïn, n'ont duré que quelques mètres, mais une saison complète l'attend grâce à ses soutiens financiers. En 1993, Marco Apicella n'a, lui, été pilote de Grand Prix que pendant 800 mètres. Voici son histoire.

Formule 1
7 avr. 2021