Les restarts frénétiques d'Interlagos donnent des idées à la F1

Les dirigeants de la Formule 1 comptent se pencher sur les deux restarts spectaculaires qui ont animé le Grand Prix du Brésil, avec en tête la possibilité de modifier le règlement pour assister plus souvent à ce cas de figure.

Avec deux interventions de la voiture de sécurité en fin de course à Interlagos, le Grand Prix du Brésil a offert une fin d'épreuve mouvementée, ponctuée par deux restarts qui ont joué un rôle déterminant dans les événements survenus. La manière dont Lewis Hamilton puis Max Verstappen ont géré ces deux relances a fait la démonstration du bien-fondé d'un changement réglementaire introduit cette année. Alors qu'auparavant les pilotes pouvaient doubler dès la ligne de Safety Car, généralement située en amont de la ligne droite de départ/arrivée, ils ne peuvent désormais plus le faire avant la ligne de chronométrage.

Lire aussi :

Ainsi on a pu voir le pilote de tête contenir à deux reprises le peloton très longtemps dimanche, provoquant un restart très animé. Et nombreux sont ceux qui ont apprécié ce spectacle, Ross Brawn le premier. Le patron sportif de la Formule 1 assure d'ailleurs que les faits seront examinés de près car ils pourraient donner des idées productives pour l'avenir.

"C'était un restart passionnant et fascinant, qui sera analysé très attentivement", promet Ross Brawn. "Le resserrement du peloton durant les secondes précédant le drapeau vert ont donné lieu à un spectacle palpitant, où les pilotes jouaient des coudes pour leur place et où le plus petit des avantages s'avérait décisif. Examiner la possibilité de recréer réglementairement ces conditions à l'avenir est un concept intéressant, et elle sera sans le moindre doute explorée prochainement."

Parmi les pilotes, ils sont plusieurs également à avoir apprécié l'exercice. Daniel Ricciardo, sixième à l'arrivée, ne s'en est pas caché. "C'était cool", estime le pilote Renault. "Puisqu'on ne dépasse plus avant la ligne d'arrivée, cela nous permet de ne pas s'échapper trop tôt, et d'attaquer à la fin. Quand Lewis a mené le premier restart, il est parti tôt puis il a vu que les autres étaient proches, donc il a ralenti à nouveau. Franchement, j'adore tout ça, c'est très bien. On voit des voitures bloquer les roues, ça peut être un peu chaotique, mais cela génère évidemment beaucoup d'adrénaline. Et lorsque la course est relancée comme ça, il y a encore plus d'adrénaline."

Propos recueillis par Jonathan Noble  

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W10, devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB15, Sebastian Vettel, Ferrari SF90, Alexander Albon, Red Bull RB15, Charles Leclerc, Ferrari SF90, et le reste du peloton au restart

partages
commentaires
C'était un 19 novembre : l'au revoir de Räikkönen à la F1

Article précédent

C'était un 19 novembre : l'au revoir de Räikkönen à la F1

Article suivant

Stats - Le plus jeune podium de l'Histoire de la F1

Stats - Le plus jeune podium de l'Histoire de la F1
Charger les commentaires
Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021