Ricciardo : "Les choses ne vont pas dans notre sens"

partages
commentaires
Ricciardo :
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
Co-auteur: Benjamin Vinel
8 juil. 2018 à 18:00

Depuis quatre Grands Prix, Daniel Ricciardo peine à placer sa Red Bull sur le podium, derrière les gros clients que sont Mercedes et Ferrari.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Sebastian Vettel, Ferrari SF-71H devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing lors de la parade des pilotes
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, devant Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18

Cinquième du Grand Prix de Grande-Bretagne, Daniel Ricciardo a signé au final la meilleure opération possible avec les deux Ferrari et Mercedes en piste, sur un tracé de Silverstone où les lacunes de l'unité de puissance Renault ont été fortement ressenties.

C'est par ailleurs à la faveur de pas mal d'agitation devant lui et des malheurs finaux de son équipier Max Verstappen dans un duel 100% Red Bull que l'Australien conclut la manche anglaise avec les dix points de la cinquième place, après avoir néanmoins menacé un Valtteri Bottas.

Le Finlandais de l'équipe Mercedes a en effet chuté de la tête de la course au quatrième rang dans les ultimes boucles du GP post-neutralisation par la voiture de sécurité, et se trouvait pressé par la Red Bull, qu'il devance de sept dixièmes de seconde sur la ligne d'arrivée.

Ricciardo fut aussi pour la seconde fois consécutive le premier pilote Red Bull à devoir s'arrêter aux stands au terme du premier relais, n'ayant pas été en mesure de préserver la durée de vie de ses enveloppes pneumatiques.

"Je pouvais me rapprocher, mais pas trop, sinon je tuais mes pneus", confirme-t-il à l'arrivée. "C'était difficile de les suivre, et ils ont quelques chevaux de plus en sortie de virage. Cela fait quelques courses que tout ne se passe pas parfaitement pour nous. Nous sommes entrés au stand juste avant le Safety Car, cela nous a fait perdre un peu de temps".

Celui qui se rêvait candidat au titre mondial 2018 après son succès en Principauté et au cœur du marché des transferts a vu ces dernières semaines faire se décanter une réalité plus compliquée, mais pas alarmante pour autant.

"Depuis Monaco, les choses ne vont pas dans notre sens. Je me satisfais quand même de la victoire de Monaco, mais nous allons essayer de renverser la situation à Hockenheim et à Budapest", poursuit celui qui sait les tracés sinueux favorables à Red Bull.

Verstappen au tapis

Au championnat du monde, Daniel Ricciardo a concédé cinq points ce dimanche à son plus proche rival, Kimi Räikkönen (troisième à l'arrivée et au général). L'Australien a été le seul pilote à ramener des points pour Red Bull en Grande-Bretagne, Max Verstappen ayant conclu le GP avec un résultat vierge.

Verstappen avait pourtant tiré son épingle du jeu au premier tour, s'emparant de la troisième place derrière Vettel et Bottas, mais avait rétrogradé au cinquième rang devant Ricciardo lorsqu'un problème technique l'a contraint à l'abandon.

"C'est très bizarre", commente le Néerlandais. "Au premier tour, j'ai eu un problème de brake-by-wire, mais ça s'est arrangé. Tout se passait bien, et après le deuxième Safety Car, quand j'ai freiné au virage 16, la pédale est allée au plancher, j'ai bloqué les roues arrière et je suis parti en tête-à-queue."

Dans tous les cas, le manque de vitesse de pointe de la Red Bull RB14 à moteur Renault ne laissait pas à ses pilotes la moindre chance de se battre pour la victoire : "Nous étions trop lents en ligne droite pour faire quoi que ce soit, on l'a vu quand Daniel attaquait Bottas. Avec le DRS, on est aussi rapides qu'eux sans. On ne peut rien faire. C'est une blague."

Verstappen était le pilote ayant marqué le plus de points sur les trois Grands Prix précédents ; cette série s'interrompt donc à Silverstone, et il préfère donc se rappeler les bons souvenirs.

"Ce n'est pas sympa de finir ces trois courses consécutives ainsi, mais les dernières semaines ont été positives. C'est la course, j'ai souvent connu ça et ça se reproduira à l'avenir. J'aurais aimé finir cinquième pour marquer des points évidemment, car là, nous n'avons rien", conclut-il, très factuel.

 

 

Article suivant
Pénalisé, Gasly perd le point de la 10e place

Article précédent

Pénalisé, Gasly perd le point de la 10e place

Article suivant

Photos - Le GP de Grande-Bretagne en images

Photos - Le GP de Grande-Bretagne en images
Charger les commentaires