Ricciardo peine à évacuer la frustration du GP d'Espagne

Daniel Ricciardo reconnait qu'il n'est pas "facile" pour lui de passer à autre chose après la déception de la perte de la victoire lors du Grand Prix d'Espagne.

Ricciardo peine à évacuer la frustration du GP d'Espagne
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing sur la grille
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing et Sebastian Vettel, Scuderia Ferrari
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing sur la grille
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing félicite Max Verstappen, Red Bull Racing après sa première victoire
Max Verstappen, Red Bull Racing fête sa première victoire

Après l'accrochage entre les deux Mercedes, l'Australien semblait être le mieux placé pour remporter la victoire lors du GP d'Espagne, mais ces espoirs ont été ruinés par un choix stratégique compréhensible mais qui s'est avéré mauvais, l'obligeant à se contenter d'une 4e place bien amère, quand son nouvel équipier Max Verstappen triomphait.

Alors qu'il s'est interrogé après l'épreuve sur le choix tactique de son équipe juste après la course, Daniel Ricciardo a expliqué dans une vidéo qu'il avait encore du mal à évacuer sa frustration.

"Je pense que le résultat de la course est frustrant. Est-ce facile de passer à autre chose ? Je ne dirais pas facile. Peut-on passer à autre chose ? Absolument. Mais ouais, ça fait quelques jours depuis la course et je me réveille toujours avec cela en tête. Je vais au lit sans y penser mais en me réveillant j'ai cela en tête. Ça va prendre un peu de temps."

"Mais je pense que c'est plus probablement, aussi, que les trois dernières courses n'ont pas... je pense que le résultat final n'a pas été celui que nous méritions. Je pense qu'il y avait quelque chose à faire et qui était possible pour moi. Maintenant c'est du genre 'Allez'. Dans le même temps, c'est la course et ça en fait partie."

Heureux et frustré

Forcément, même si la frustration est grande, la victoire de Red Bull est une raison de se réjouir : "C'est difficile. Une partie de moi est heureuse que l'équipe gagne à nouveau et je pense qu'une partie de moi est heureuse que tout le monde soir hyper-motivé et que la confiance soit grande. Donc, c'est positif, et j'essaie d'aller vers cela."

"D'un point de vue personnel, c'est immensément frustrant. C'est difficile. Bien sûr, c'est un sport d'équipe, mais vous le faites pour vous-même aussi et c'est autant individuel que collectif. Cet équilibre est délicat à gérer. Sur un plan personnel, c'est toujours difficile à encaisser."

Le boost Verstappen

Battu par son jeune équipier, qui effectuait à Barcelone ses débuts au volant de la RB12, Ricciardo voit tout de même l'arrivée de Max Verstappen d'un bon œil pour lui.

"Max est un pilote de F1 sérieux et c'est en fait vraiment bien pour moi. C'est une bonne motivation et je l'ai dit quand j'ai rejoint Red Bull, je venais contre Seb [Vettel] et je voulais arriver contre le meilleur et me mettre au défi. Et maintenant Max est le tout nouveau challenge pour moi. Il en représente un grand."

"Je pense que d'une façon, c'est bien qu'il connaisse ce succès. Si je peux passer par-dessus cela, alors ça sera bon pour moi et probablement pour nos deux carrières."

partages
commentaires
Williams déjà concentré sur le design de sa F1 2017
Article précédent

Williams déjà concentré sur le design de sa F1 2017

Article suivant

Renault va lancer son évolution moteur dès Monaco

Renault va lancer son évolution moteur dès Monaco
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021