Ricciardo comprend une seule des deux pénalités reçues en France

Avec le recul nécessaire, Daniel Ricciardo est revenu sur son dernier tour très animé lors du Grand Prix de France, qui s'est soldé par une double pénalité "trop sévère" à son goût.

Ricciardo comprend une seule des deux pénalités reçues en France

Quelques jours après la double pénalité qui l'a éjecté du top 10 à l'issue du Grand Prix de France, Daniel Ricciardo persiste à penser que la sanction était "trop sévère" et qu'une demi-mesure aurait été plus juste. Septième à l'arrivée dimanche dernier, le pilote Renault avait obtenu ce résultat en piste dans le dernier tour au prix d'une manœuvre de dépassement à la Chicane du Mistral, jugée répréhensible par les commissaires.

Lire aussi :

L'Australien avait d'abord mis les quatre roues hors de la piste, puis poussé Lando Norris à écarter sa trajectoire en dehors des limites. Il avait ensuite pris l'avantage sur Kimi Räikkönen, mais en passant là aussi hors piste, dans un dégagement en bord de ligne droite. Les commissaires ont sanctionné Ricciardo de deux pénalités de cinq secondes, une pour chaque dépassement. L'intéressé comprend la décision prise suite au duel face à Räikkönen, mais beaucoup moins dans le cas qui l'a opposé à Norris.

"J'ai le sentiment que deux [pénalités], c'était sévère", confie Ricciardo ce jeudi dans le paddock du Red Bull Ring. "J'en ai pris une, et je comprends pourquoi ils ont dû le faire, parce que sinon… c'est hors piste et tout le monde va se plaindre, demander à quoi servent les règles. Que je pense ou non que cela a animé la course, je pense que c'était plutôt inévitable, si je suis honnête. Mais deux [pénalités], ça m'a sorti des points et je me suis dit que c'était trop sévère. Avec la première, j'aurais déjà chuté au dixième rang, et ça m'aurait donné un point pour avoir essayé ! Je n'ai rien contre Gasly, mais il n'était pas dans notre lutte du tout, et c'est comme s'il volait le point. Je ne pense pas que ça se justifie. Mais tout va bien… je m'en suis assez vite remis."

Un ou deux incidents ?

Charles Leclerc, Ferrari SF90, devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB15, Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34, Lando Norris, McLaren MCL34, Sebastian Vettel, Ferrari SF90, Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15, Antonio Giovinazzi, Alfa Romeo Racing C38, Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S.19, Nico Hulkenberg, Renault F1 Team R.S. 19, et le reste du peloton

Selon Ricciardo, les commissaires auraient dû avoir une vision plus globale de la situation et estimer que les deux manœuvres de dépassement étaient liées, compte tenu de leur enchaînement et de leur proximité. "Je sais que j'étais hors piste, donc je ne pouvais rien dire contre ça", admet-il. "Je traiterais ça comme un seul incident car ils se sont suivis de très près. Je ne suis pas forcément d'accord pour celui avec Lando, car je pense que ça nous ralentissait tous et je ne crois pas avoir tiré un avantage de ce que j'ai fait."

"Le circuit n'aide pas", ajoute-t-il. "Mettez du gravier, mettez quelque chose, et ça nous arrêtera automatiquement… ça nous arrêtera. Je pense que j'aurais quand même essayé s'il y avait eu du gravier là-bas, mais peut-être que ça nous aurait déjà pénalisés, sans qu'ils soient obligés de le faire après la course. C'est pour ça que je ne suis pas vraiment fan des grands circuits ouverts."

partages
commentaires
Hamilton : Wolff ne doit pas diriger la F1, malgré ses qualités

Article précédent

Hamilton : Wolff ne doit pas diriger la F1, malgré ses qualités

Article suivant

Hamilton : "Les Ferrari seront proches" au Red Bull Ring

Hamilton : "Les Ferrari seront proches" au Red Bull Ring
Charger les commentaires
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021