Daniel Ricciardo redoute un GP de Monaco "vide"

À la suite des restrictions sanitaires liées à la pandémie de COVID-19, Daniel Ricciardo estime que l'absence d'un grand nombre de spectateurs au Grand Prix de Monaco de Formule 1 créera "un vide" cette année.

Daniel Ricciardo redoute un GP de Monaco "vide"
Charger le lecteur audio

Ce week-end, la Formule 1 retourne dans les rues de Monaco pour la première fois depuis le début de la pandémie de COVID-19, le Grand Prix ayant été annulé en 2020. Signe d'une situation sanitaire meilleure que l'an passé, les organisateurs de la course autoriseront un certain nombre de spectateurs à assister à l'événement depuis les tribunes. En revanche, l'ambiance au sein de la Principauté sera beaucoup plus calme qu'à l'accoutumée.

Le côté glamour et le caractère du circuit de Monte-Carlo font du Grand Prix de Monaco le joyau du calendrier de la Formule 1. Cependant, il est certain que l'action au-delà des rails de sécurité ne sera pas au rendez-vous cette année, au grand regret de Daniel Ricciardo.

"Le circuit est si intense que ce sera toujours un 10 sur 10", explique le pilote McLaren. "Donc, rien de ce qui se passe dans la voiture ne changera. Mais la préparation sera différente, surtout au moment de traverser la foule pour rentrer dans la voie des stands et monter dans la voiture. C'est toujours un peu chaotique, ça accélère votre rythme cardiaque et le circuit fait le reste."

Lire aussi :

"Ce sera un peu plus calme [cette année]. Je suis tellement impatient d'y être mais j'ai aussi peur de ne pas être aussi enthousiaste, parce qu'il manquera cette atmosphère : les bateaux, les gens, le fait de pouvoir se réunir à la fin de la journée pour boire et faire la fête. Je pense que ne pas avoir ça, du moins avec la même intensité que dans les années précédentes, créera un vide. Mais concernant les sensations dans la voiture, je pense que ça ira."

Lando Norris, coéquipier de Ricciardo chez McLaren, est du même avis. Le Britannique indique que l'atmosphère du Grand Prix sera différente et que le week-end sera probablement moins spectaculaire.

"C'est le premier circuit urbain sur lequel nous retournons depuis le COVID-19", déclare-t-il. "D'une certaine manière, nous nous sommes habitués à ce qu'il n'y ait pas beaucoup de fans, mais quand vous allez à Monaco, vous savez que 50% de l'excitation vient de ce qui vous entoure. Je suis sûr que ce ne sera pas aussi magnifique et spectaculaire que d'habitude, mais ça reste l'une des meilleures courses de la saison."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Bakou souhaite accueillir les Qualifications Sprint
Article précédent

Bakou souhaite accueillir les Qualifications Sprint

Article suivant

Lando Norris relativise sa méforme en Q3

Lando Norris relativise sa méforme en Q3
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021