Ricciardo a tellement brillé qu'il en a des regrets !

En leader, Daniel Ricciardo a conduit Renault à un excellent résultat d'ensemble lors du GP de Belgique, bien suivi par Esteban Ocon. L'Australien pense qu'il aurait pu lutter pour le podium.

Ricciardo a tellement brillé qu'il en a des regrets !

Parti quatrième sur la grille de départ, arrivé quatrième, Daniel Ricciardo a livré une course particulièrement solide lors du Grand Prix de Belgique. L'Australien nourrit même quelques regrets, estimant qu'il aurait pu venir chatouiller Max Verstappen pour la troisième place si la voiture de sécurité n'avait pas perturbé le premier relais.

Dès le départ, le pilote Renault a tout tenté pour prendre le dessus sur son ancien coéquipier chez Red Bull, se portant même à sa hauteur sans toutefois parvenir à le dépasser. L'intervention du Safety Car en raison de l'accident entre George Russell et Antonio Giovinazzi a ensuite changé la donne, contraignant les leaders à anticiper leur premier arrêt. Sauf que Sergio Pérez et Pierre Gasly sont restés en piste et se sont intercalés entre Verstappen et Ricciardo. "Nous avions le rythme, beaucoup de rythme, et j'étais un peu frustré", admet Ricciardo au micro de Sky Sports. "Ça ne venait pas de nous, la stratégie de Gasly et Pérez a fait tampon entre Max et moi au restart. Sans ça, je pense que nous aurions pu nous accrocher à lui avec les pneus durs. Je ne sais pas si nous aurions pu le doubler, mais nous aurions eu une bien meilleure chance."

Lire aussi :

Nul ne le saura, mais le second relais avec les pneus durs corrobore cette thèse. Avec une R.S.20 taillée pour Spa-Francorchamps avec peu d'appui aérodynamique, Ricciardo a fait des merveilles, au point même de s'offrir le point du meilleur tour en course dans la dernière boucle ! "J'ai vraiment eu l'impression que le bouchon avait sauté dès que j'ai doublé Gasly", précise-t-il. "En me battant avec Pérez et Gasly, les pneus surchauffaient donc ça a pris quelques tours. Je n'ai pas tout mis sur la table, je l'ai fait dans le dernier tour."

Ocon égale le meilleur résultat de sa carrière

Malgré cette pointe de regret, Ricciardo égale son meilleur résultat avec Renault, tandis que l'écurie française fait le plein de points. Car Esteban Ocon était au diapason de son coéquipier, tout en étant lui aussi victime de la voiture de sécurité, qui a permis à Alexander Albon de se glisser devant lui lors du double arrêt au stand exécuté par le Losange. Tenace, Ocon a repris le dessus sur le pilote Red Bull dans le dernier tour afin de finir cinquième, égalant pour sa part son meilleur résultat en F1 à ce jour.

"Pour moi c'est un super résultat", se réjouit le pilote tricolore au micro de Canal+. "C'est, je pense, le meilleur résultat que l'équipe a depuis un bon moment. C'est sûr qu'il y en a eu d'autres mais quatrième et cinquième, après un week-end comme la semaine dernière, ça fait du bien. Depuis le début du week-end la voiture fonctionnait super bien. En plus Daniel arrive à faire le meilleur tour en course, donc ça veut dire qu'il y avait vraiment du potentiel. On va continuer à analyser, voir ce que l'on peut encore mieux faire. Mais on est là, on est enfin arrivés et ça fait plaisir !"

Interrogé sur les progrès de la Renault, forcément bien aidés par la nature du tracé belge, Ocon ne s'en cache pas et attend avec impatience le rendez-vous de Monza pour capitaliser sur cette excellente forme. "Il y a un peu les deux : il y a le travail et bien sûr le circuit qui est bon pour notre voiture", souligne-t-il. "Je pense que Monza a un peu les mêmes caractéristiques donc on va essayer de faire pareil, voire mieux.

partages
commentaires
Gasly tassé par Pérez avant le Raidillon : "Je n'allais pas lâcher"

Article précédent

Gasly tassé par Pérez avant le Raidillon : "Je n'allais pas lâcher"

Article suivant

Leclerc et le calvaire Ferrari : "Ça ne peut pas continuer comme ça"

Leclerc et le calvaire Ferrari : "Ça ne peut pas continuer comme ça"
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021