Ricciardo et Renault : "Je leur dois beaucoup"

Daniel Ricciardo revient sur sa décision difficile de quitter Renault, une écurie à laquelle il estime devoir énormément "sur la piste comme en dehors".

Ricciardo et Renault : "Je leur dois beaucoup"

Dans une année 2020 qu'il décrit lui-même comme "bizarre", Daniel Ricciardo s'apprête à disputer un championnat dans la peau d'un pilote qui sait déjà quelle nouvelle équipe il rejoindra ensuite. Avant même sa deuxième campagne sous les couleurs de Renault, l'Australien a pris la décision de saisir l'opportunité offerte par McLaren le mois dernier et remplacera en 2021 Carlos Sainz, partant chez Ferrari. Ces mouvements prématurés sur le marché des transferts ont pris son équipe par surprise, Cyril Abiteboul regrettant de perdre ainsi un pilote qu'il avait recruté en grande pompe il y a près de deux ans. Néanmoins, les deux parties ont encore un petit bout de chemin à faire ensemble avant de se séparer.

Malgré cette situation particulière, l'ex-pilote Red Bull conserve des mots forts pour l'écurie française et veut faire son maximum lors de la saison qui débutera le mois prochain en Autriche. "J'ai évidemment hâte de courir mais aussi d'achever cette aventure et ce chapitre avec Renault de la meilleure façon possible", assure-t-il dans une interview organisée par le site officiel de la Formule 1. "J'ai toujours l'impression que je leur dois beaucoup, sur la piste comme en dehors, donc je suis heureux que nous puissions bientôt courir et essayer de faire de notre mieux. Je suis pour le moins enthousiaste à l'idée de reprendre la compétition."

Lire aussi :

Daniel Ricciardo ne le cache pas, la crise du coronavirus, le confinement et l'arrêt des sports mécaniques pendant trois mois l'ont poussé à réfléchir, parfois trop. Dans le même temps, il salue cette période bénéfique "pour le corps" qui a été épargné de ces voyages incessants. Il n'empêche que ces semaines ont abouti sur la décision de quitter Renault pour McLaren, non sans tiraillement.

"Ce n'était pas facile. Mais en même temps, ce n'était pas une décision du jour au lendemain", précise-t-il. "Je dirais simplement que toute cette année a été bizarre, et elle continue de l'être. Avoir beaucoup de temps pour réfléchir à ces choses-là, comme l'avenir, c'était une bonne chose. Mais parfois ce n'était pas facile car il y a énormément de temps mais il ne se passe rien. C'était difficile. Toute l'année a été faite de choses folles – même au-delà du coronavirus – alors prendre ces décisions après avoir participé seulement aux essais cette année, ce n'était pas simple. L'idéal aurait été de courir, d'y aller puis de décider, mais nous ne sommes plus à une période où il y a ce luxe."

partages
commentaires
McLaren ne peut pas faire d'essais avant le début de saison

Article précédent

McLaren ne peut pas faire d'essais avant le début de saison

Article suivant

La Formule 1 veut davantage de diversité en sport auto

La Formule 1 veut davantage de diversité en sport auto
Charger les commentaires
Pourquoi la F1 doit abolir le point du meilleur tour Prime

Pourquoi la F1 doit abolir le point du meilleur tour

Ce concept est imparfait depuis que la Formule 1 l'a réadopté en 2019, et chaque semaine qui passe tend à montrer qu'accorder un point pour le meilleur tour en course est une mauvaise idée.

Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Formule 1
22 juin 2021
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021