Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
6 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
27 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
40 jours

Kubica a désespérément besoin d'une voiture constante

partages
commentaires
Kubica a désespérément besoin d'une voiture constante
Par :
23 août 2019 à 13:42

Au moment de faire le bilan de sa première moitié de saison 2019, Robert Kubica n'a qu'un mot à la bouche : la constance.

Huit ans après l'accident de rallye qui l'a handicapé au niveau du bras droit, Robert Kubica connaît un retour difficile en Formule 1, c'est le moins que l'on puisse dire. Au volant d'une Williams FW42 qui est nettement la monoplace la moins compétitive du plateau, Kubica est outrageusement dominé par son jeune coéquipier George Russell, qui demeure invaincu dans l'exercice des qualifications avec un écart par trois fois supérieur à une seconde. En course, là aussi, c'est souvent un gouffre qui sépare les deux pilotes, même si Kubica est parvenu à finir devant en France et, crucialement, à Hockenheim, où les nombreux incidents lui ont permis d'arracher le premier point de Williams cette saison.

Lorsque Motorsport.com lui demande de décrire sa première moitié de saison, le Polonais indique : "Ça a été compliqué. Dans l'ensemble, il y a plusieurs choses qu'il nous faut maîtriser, à part la performance de la voiture. Je pense qu'une fois ces problèmes résolus ou une fois que nous aurons davantage de constance, ce sera bien plus facile."

Lire aussi :

"Espérons maîtriser ça en seconde partie de saison, puis nous serons au moins capables de réaliser des performances régulières chaque week-end. Une fois que la voiture sera constante, ce sera également bien plus facile de l'être du point de vue du pilote et de travailler sur de petits détails – car c'est ça, la F1, finalement."

Robert Kubica, Williams Racing, en conférence de presse

Le Grand Prix de Hongrie a été particulièrement encourageant pour Williams, puisque George Russell est parvenu à se qualifier 16e devant les Racing Point et la Renault de Daniel Ricciardo, concluant la course à la même place avec l'avantage sur Lance Stroll et Antonio Giovinazzi. Kubica, qui a passé tout le week-end en fond de tableau, est cependant loin de crier victoire quant à un éventuel gain de performance pour la FW42.

"Il faut attendre de voir", tempère le vainqueur en Grand Prix. "Il est clair que George a été bien plus performant, mais la voiture était la même qu'à Hockenheim, et à Hockenheim, on n'aurait pas dit que nous avions fait de gros progrès. Pour le dire différemment, nous avons fait des progrès mais les autres aussi, donc l'écart restait grand."

Lire aussi :

"Ici [en Hongrie], il est parvenu à se qualifier devant quelques autres voitures et était bien plus proche du peloton. Nous espérons pouvoir continuer sur cette lancée, même si cela requerra beaucoup de travail. Après la trêve, nous aurons des circuits complètement différents, et l'on verra si nous serons capables de réduire l'écart et de rester au contact des autres, comme c'était le cas pour George ici."

Propos recueillis par Oleg Karpov

Article suivant
Ferrari remet en cause le "processus actuel" de choix des pneus

Article précédent

Ferrari remet en cause le "processus actuel" de choix des pneus

Article suivant

Les pneus les plus tendres pour conclure à Abu Dhabi

Les pneus les plus tendres pour conclure à Abu Dhabi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Robert Kubica
Équipes Williams
Auteur Benjamin Vinel