Russell n'avait "rien à perdre" et a frôlé la pole position

George Russell a failli créer une énorme surprise à Spa-Francorchamps, profitant de son statut d'outsider pour attaquer sans réserve.

C'est indéniable, rares sont ceux qui auraient parié sur une pole position de George Russell au Grand Prix de Belgique. Et pourtant !

Les qualifications ont été fortement perturbées par la pluie à Spa-Francorchamps, et dès le début de la Q1, Williams a permis à ses pilotes de prendre les deux premières places en les envoyant en piste en pneus intermédiaires quand leurs rivaux pariaient sur les slicks. Russell s'est finalement classé cinquième de ce premier segment à la régulière.

Lire aussi :

Le Britannique a ensuite signé le huitième chrono en Q2 et, discret en début de Q3, il a chaussé un train d'intermédiaires usés en fin de séance pour se propulser en tête du classement avec un tour en 2'00"086, qui allait s'avérer 13 millièmes plus rapide que l'ultime tentative de Lewis Hamilton et finalement trois dixièmes plus lent que la référence définitive établie par Max Verstappen.

"Je ne sais pas quoi dire, pour être franc", déclare Russell. "Je me disais que nous avions fait du bon travail en sortant de la Q1, vu comment ça s'était passé hier, et maintenant nous voilà en première ligne. Je pense que l'équipe a fait un travail incroyable aujourd'hui. Nous étions toujours en piste au bon moment. La sensation était géniale avec la voiture, j'avais énormément de confiance."

"Je pense avoir eu la chance de n'avoir rien à perdre. Nous étions en Q3, ce qui n'est pas normal pour nous, et il fallait juste foncer, vous savez. Nous avons gardé le mode moteur maximal pour le dernier tour, nous nous disions que nous allions tenter, et je suis plein d'excitation ! Mais c'est demain que ça compte, et il faut que j'aille marquer plus de points."

Plus de points, c'est la priorité pour une équipe Williams qui en a marqué dix lors du dernier Grand Prix en Hongrie et veut concrétiser sa huitième place au championnat des constructeurs. En attendant, cette deuxième place est le meilleur résultat de l'écurie en qualifications depuis le Grand Prix d'Allemagne 2014, et Russell ne se privera pas de menacer Verstappen pour la tête de la course. "C'est le plan, si l'opportunité se présente nous la saisirons. C'est super", se délecte l'Anglais.

partages
commentaires
La grille de départ du GP de Belgique

Article précédent

La grille de départ du GP de Belgique

Article suivant

Lando Norris à l'hôpital après son crash dans le Raidillon

Lando Norris à l'hôpital après son crash dans le Raidillon
Charger les commentaires
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021
Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader Prime

Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader

Valtteri Bottas a beau avoir perdu son baquet chez Mercedes, sa carrière en Formule 1 ne va pas s'arrêter là. La victoire va s'éloigner, mais le Finlandais va pouvoir se dédier à un nouveau projet passionnant où il va prendre de l'envergure : celui d'Alfa Romeo Racing, dont le directeur Frédéric Vasseur nous explique le rôle que va jouer son nouveau pilote.

Formule 1
7 sept. 2021