Russell n'avait "rien à perdre" et a frôlé la pole position

George Russell a failli créer une énorme surprise à Spa-Francorchamps, profitant de son statut d'outsider pour attaquer sans réserve.

C'est indéniable, rares sont ceux qui auraient parié sur une pole position de George Russell au Grand Prix de Belgique. Et pourtant !

Les qualifications ont été fortement perturbées par la pluie à Spa-Francorchamps, et dès le début de la Q1, Williams a permis à ses pilotes de prendre les deux premières places en les envoyant en piste en pneus intermédiaires quand leurs rivaux pariaient sur les slicks. Russell s'est finalement classé cinquième de ce premier segment à la régulière.

Lire aussi :

Le Britannique a ensuite signé le huitième chrono en Q2 et, discret en début de Q3, il a chaussé un train d'intermédiaires usés en fin de séance pour se propulser en tête du classement avec un tour en 2'00"086, qui allait s'avérer 13 millièmes plus rapide que l'ultime tentative de Lewis Hamilton et finalement trois dixièmes plus lent que la référence définitive établie par Max Verstappen.

"Je ne sais pas quoi dire, pour être franc", déclare Russell. "Je me disais que nous avions fait du bon travail en sortant de la Q1, vu comment ça s'était passé hier, et maintenant nous voilà en première ligne. Je pense que l'équipe a fait un travail incroyable aujourd'hui. Nous étions toujours en piste au bon moment. La sensation était géniale avec la voiture, j'avais énormément de confiance."

"Je pense avoir eu la chance de n'avoir rien à perdre. Nous étions en Q3, ce qui n'est pas normal pour nous, et il fallait juste foncer, vous savez. Nous avons gardé le mode moteur maximal pour le dernier tour, nous nous disions que nous allions tenter, et je suis plein d'excitation ! Mais c'est demain que ça compte, et il faut que j'aille marquer plus de points."

Plus de points, c'est la priorité pour une équipe Williams qui en a marqué dix lors du dernier Grand Prix en Hongrie et veut concrétiser sa huitième place au championnat des constructeurs. En attendant, cette deuxième place est le meilleur résultat de l'écurie en qualifications depuis le Grand Prix d'Allemagne 2014, et Russell ne se privera pas de menacer Verstappen pour la tête de la course. "C'est le plan, si l'opportunité se présente nous la saisirons. C'est super", se délecte l'Anglais.

partages
commentaires
La grille de départ du GP de Belgique
Article précédent

La grille de départ du GP de Belgique

Article suivant

Lando Norris à l'hôpital après son crash dans le Raidillon

Lando Norris à l'hôpital après son crash dans le Raidillon
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021