Russell : "La situation d'Ocon n'est pas normale"

partages
commentaires
Russell :
Par : Benjamin Vinel
16 oct. 2018 à 10:50

Alors qu'il risque fort d'être le seul protégé de Mercedes sur la grille de départ en 2019, George Russell compatit avec Esteban Ocon.

Russell vient d'être confirmé chez Williams pour la saison 2019 de Formule 1, une annonce qui assombrit un peu plus les espoirs d'Esteban Ocon de rester dans l'élite.

Lire aussi :

Mercedes avait pourtant envisagé de titulariser Ocon avant de négocier avec Renault et McLaren pour y placer son poulain, mais un concours de circonstances à l'origine duquel se trouve Daniel Ricciardo signifie que les portes se sont refermées devant le Français les unes après les autres, malgré des performances chez Force India qui font l'unanimité.

"Je trouve que la situation d'Esteban n'est pas normale", déclare Russell. "D'habitude, quand on est performant, on obtient les opportunités. Je pense que ce qui s'est passé était hors de son contrôle et de celui de Mercedes."

"Mercedes et Toto [Wolff] se sont montrés très clairs sur le fait que j'aurais une opportunité si j'étais performant, et cela m'a motivé. Cela peut paraître un peu stupide de dire ça suite aux malheurs d'Esteban, mais c'est une situation très bizarre, très malheureuse."

George Russell, ART Grand Prix
George Russell, Mercedes AMG F1

Au fil de cette saga, l'on pouvait craindre pour les chances de Russell d'obtenir un baquet, car il semblait qu'Ocon allait avoir la priorité pour rester en F1 ; Williams lui a finalement préféré l'Anglais. En parallèle, son rival pour la couronne de Formule 2 – désormais éliminé de la course au titre – Lando Norris a été confirmé chez McLaren dès le début du mois de septembre.

Russell reconnaît qu'il y a eu "des hauts et des bas" au niveau du marché des transferts mais affirme ne pas s'être laissé décontenancer.

"Quand Lando a obtenu son opportunité avec McLaren, j'ai vu ça comme un énorme point positif", poursuit le leader du championnat de Formule 2. "Nous sommes tous les deux rookies, McLaren croit qu'il est capable d'être titulaire, donc c'était de très bon augure pour moi. Je n'étais pas amer ou déçu qu'il ait cette opportunité avant moi, car à ce stade, je n'étais pas sûr de ce que l'avenir me réservait. Mais j'ai vu ça comme un point positif, cela m'a grandement mis en valeur."

Priorité F2

Grâce à quatre pole positions, six victoires et un total de dix podiums, Russell caracole en tête de la Formule 2 : son plus proche rival, Alexander Albon, est relégué à 37 longueurs. Cependant, même avec un contrat F1 en poche, le pilote ART ne vend pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué, puisque 48 points seront disponibles à Abu Dhabi.

"Beaucoup de gens disent que j'ai une main sur le titre et que nous y sommes presque, ce qui n'est pas faux, mais en fin de compte, tout peut encore arriver. Je ne peux pas prendre le titre pour acquis. Il faut y aller pas à pas, je dois me concentrer sur la F2, et une fois le drapeau à damier agité, je me focaliserai sur 2019", conclut-il.

Propos recueillis par Scott Mitchell

Article suivant
Massa : Ferrari a du mal à résister à la pression

Article précédent

Massa : Ferrari a du mal à résister à la pression

Article suivant

Verstappen : "Ça aurait dû faire trois victoires"

Verstappen : "Ça aurait dû faire trois victoires"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1 , FIA F2
Pilotes Esteban Ocon , George Russell
Équipes Mercedes Boutique , Williams , ART Grand Prix
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités