Sauber F1 devient officiellement Alfa Romeo Racing

L'écurie Sauber, en Formule 1 depuis 1993, va changer de nom dès cette saison pour devenir Alfa Romeo Racing.

Sauber F1 devient officiellement Alfa Romeo Racing

La structure basée en Suisse et fondée par Peter Sauber a resserré ses liens avec Ferrari fin 2017, sous l'impulsion de Frédéric Vasseur. Ce partenariat avait débouché sur l'arrivée d'Alfa Romeo en tant que sponsor titre, présent dans le nom complet de l'écurie (Alfa Romeo Sauber F1 Team), Sauber demeurant officiellement le constructeur de châssis.

Cela va désormais changer et le nom "Sauber" va disparaître au profit de la marque italienne pour devenir "Alfa Romeo Racing". 

Lire aussi :

Il s'agit d'un retour à part entière en tant que concurrent pour la firme qui a offert ses deux premiers Champions du monde à la Formule 1 (avec Giuseppe Farina en 1950 et Juan Manuel Fangio en 1951) et qui n'avait plus été engagée en compétition depuis la saison 1985.

Malgré tout, il ne s'agit pas d'une véritable structure d'usine car la propriété de l'équipe et sa direction demeurent inchangées et indépendantes d'Alfa, quand bien même les liens techniques devraient être encore plus étendus.

"C'est un plaisir d'annoncer que nous allons entrer dans le Championnat du monde 2019 de Formule 1 avec comme nom d'écurie Alfa Romeo Racing", s'est réjoui Frédéric Vasseur, team principal. "Après avoir initié la collaboration avec notre sponsor titre Alfa Romeo en 2018, notre équipe a fait des progrès fantastiques sur les plans techniques, commerciaux et sportifs. Cela a boosté la motivation de chacun de ses membres, que ce soit sur les circuits ou au quartier général en Suisse, à mesure que le travail acharné accompli se reflétait dans nos résultats. Notre objectif est de continuer à développer tous les secteurs de notre équipe tout en permettant à notre passion pour la course, la technologie et le design de nous faire avancer."

Du côté de Michael Manley, le PDG de Fiat Chrysler Automobiles, les ambitions sont affichées : "Alfa Romeo Racing est un nouveau nom avec une longue histoire en Formule 1. Nous sommes fiers de collaborer avec Sauber pour porter la tradition d'excellence technique et le panache italien d'Alfa Romeo au sommet du sport automobile. Ne vous y trompez pas : avec Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi d'un côté et Alfa Romeo et Sauber de l'autre, nous sommes là pour nous battre."

Il est à noter que, même au moment du rachat par BMW dans les années 2000, le nom Sauber n'avait jamais été totalement retiré du nom de l'écurie. Cette fois, ce donc sera bien le cas.

En images :

partages
commentaires
Rivola : "Mon Vettel n'est clairement pas celui de 2018"

Article précédent

Rivola : "Mon Vettel n'est clairement pas celui de 2018"

Article suivant

Russell : "Mon heure est venue, je suis prêt"

Russell : "Mon heure est venue, je suis prêt"
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021