Steiner : La F1 ne doit pas abandonner la réduction des coûts

La Formule 1 ne doit pas abandonner sa quête de réduction des coûts lorsque la situation économique mondiale s'améliorera, déclare Günther Steiner.

Steiner : La F1 ne doit pas abandonner la réduction des coûts

S'exprimant en exclusivité pour la série #thinkingforward de Motorsport.com afin d'évoquer la gestion et le leadership des sports mécaniques en cette époque sans précédent, Günther Steiner juge essentiel que la F1 s'en tienne à l'action positive entreprise pour réduire les coûts. Le directeur de l'écurie Haas demande que les acteurs de la F1 n'oublient pas les difficultés rencontrées par chacun ces derniers mois et continuent d'assurer l'avenir de toutes les équipes sur la grille à long terme.

"Nous nous sommes fédérés et avons décidé d'un plafond budgétaire plus bas, et c'est une bonne initiative", estime Steiner. "Nous avons très vite décidé de conserver la monoplace de cette année pour l'an prochain… et la réglementation 2022 devrait rendre la voiture moins coûteuse. Je pense que nous en avons déjà tiré des leçons."

Lire aussi :

"Désormais, nous devons nous assurer de ne pas oublier ça, et que quand des temps meilleurs viendront, la première chose que nous ferons ne soit pas de dire 'allez, débattons du maintien du plafond budgétaire ou de sa suppression'. Je ne pense pas que cela va se produire. Mais je vais garder à l'esprit que nous ne devrions pas faire ça. C'est ainsi que nous en sortirons plus forts."

L'une des leçons clés que Steiner affirme avoir tirées de la crise du coronavirus est la manière dont les écuries ont pris trop peu de marge auparavant : "Ce que cela me montre finalement, c'est qu'en tant qu'entreprises, nous sommes trop près de la limite. La moindre petite distraction nous fait chuter, et ce n'est pas bien. Nous n'avons pas de réserve de carburant dans le réservoir, disons. Et je ne parle pas que d'argent, je fais référence à tout. On ne se dit simplement pas qu'il risque d'y avoir un obstacle sur la route, on part du principe que tout va se passer sans accroc."

La F1 ayant lancé son propre New Deal afin de réduire les coûts et de resserrer la hiérarchie, Steiner a bon espoir que les trois top teams, s'ils vont conserver un avantage pour la nouvelle ère de 2022, ne soient pas complètement hors d'atteinte. "Nous ne devrions pas nous attendre à une égalité parfaite en 2022, je pense que cela va prendre quelques années car l'avantage qu'ont les grandes équipes avec leurs ressources est conséquent… Sans oublier les connaissances qu'ils ont accumulées sur les 20 dernières années. Je pense donc qu'ils vont conserver un avantage."

"Mais finalement, si l'on fait du bon travail, si l'on construit simplement une voiture rapide, on devrait être au niveau. Peut-être pas pour gagner des courses mais pour avoir l'opportunité de monter sur le podium, et une opportunité réaliste : ne pas avoir besoin d'être au bon endroit au bon moment pour y parvenir."

Bien que l'impact d'un plafond budgétaire abaissé n'influence pas les dépenses de Haas, Steiner estime que ce sera extrêmement bénéfique à chacun en Formule 1. "L'écart avec les grandes équipes est de 100 à 150 millions de dollars pour une petite équipe", indique-t-il. "À l'avenir, ce sera peut-être 20 M$ ou 30 M$. N'est-ce pas une bonne chose ? Je dirais qu'oui. Nous ne sommes pas encore au même niveau. Mais c'est une bonne chose, l'écart est divisé par cinq, et je trouve que c'est une grande réussite."

Lire aussi :

Le retour en course

La saison de Formule 1 est censée commencer en Autriche le 5 juillet. Selon Steiner, toutes les équipes sont particulièrement enthousiastes de reprendre la course, et le personnel sera bien préparé pour l'intense calendrier où des Grands Prix auront lieu sur des séries de trois week-ends consécutifs.

"Tout le monde avait hâte de reprendre le travail, car pour un passionné qui adore vraiment ce qu'il fait, ne rien faire pendant trois mois, pour tous nos employés, pour tous les gens en F1, ce n'était pas un plaisir en ne sachant pas ce qui allait se passer. Nous ne savions pas si la F1 allait revenir cette année, si l'écurie allait revenir cette année. Reprendre la course au moins, c'est bien pour eux. Et voir la lumière au bout du tunnel, ça va les motiver à persévérer."

"Je pense qu'ils vont beaucoup moins se plaindre que ça n'aurait été le cas il y a un an. Et je pense que c'est authentique, car ils se rendent compte que la situation est compliquée. Il n'y avait pas de bouclier. Il n'y avait pas d'issue de secours, vous savez. Il nous faut juste faire ce que nous faisons : nous concentrer sur notre travail."

partages
commentaires
Les jetons de développement, un "bon compromis" selon Brawn

Article précédent

Les jetons de développement, un "bon compromis" selon Brawn

Article suivant

Bottas est "un pilote plus complet" après la pause de la F1

Bottas est "un pilote plus complet" après la pause de la F1
Charger les commentaires
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021