Stirling Moss, le "champion sans couronne", est décédé

Une légende des sports mécaniques s'est éteinte puisque nous avons appris la mort de Stirling Moss, à l'âge de 90 ans.

Stirling Moss, le "champion sans couronne", est décédé

Peu de pilotes dans l'Histoire de la Formule 1 et des sports mécaniques en général n'ont suscité autant de consensus. Stirling Moss était de ceux-là. Personne n'oserait dire de lui qu'il n'aurait pas été un Champion du monde méritant, bien au contraire, lui qui a fini à quatre reprises second du championnat entre 1955 et 1958 et troisième entre 1959 et 1961, lui qui a signé un total de 16 poles et 16 victoires en 66 départs.

Moss, dont la santé était particulièrement fragile depuis quelques années, s'est éteint à 90 ans des suites d'une longue maladie. Sa carrière en F1 courut de 1951 à 1961. Il s'engagea pour un total de dix constructeurs différents, dont certaines des structures les plus en vue des années 1950-1960, à l'image de Cooper, Maserati, Mercedes, Vanwall, BRM ou Lotus. 

Paradoxalement, il est largement considéré, et par Moss en premier lieu, que sa plus grande victoire n'a pas eu lieu en Formule 1 mais, comme pour démontrer sa grande adaptabilité et sa soif de courir dans toutes les catégories possibles (il a gagné un total de 200 courses sur quasiment 600 disputées), lors de la légendaire épreuve des Mille Miglia, course disputée sur route ouverte en Italie, en 1955, et remportée au bout de plus de dix heures et sept minutes au volant de la Mercedes-Benz 300 SLR.

Sa carrière aussi fructueuse que variée connut un brutal coup d'arrêt début 1962, alors qu'il était à peine âgé de 32 ans, suite à un accident à Goodwood qui le blessa durement et l'obligea à une longue et douloureuse rééducation de laquelle il sortit en ayant perdu de la performance et des automatismes. Comprenant qu'il ne pourrait jamais retrouver son meilleur niveau, il mit fin à sa carrière début 1963, même s'il continua à courir pour le plaisir, principalement lors de courses historiques, jusqu'en 2011.

Fin 2016 et début 2017, il connut d'importants problèmes de santé, avec une infection pulmonaire grave qui l'obligea à passer 134 jours à l'hôpital. Il avait surmonté cela mais s'était retiré de la vie publique début 2018.

partages
commentaires
Les transferts d'ingénieurs, moyen d'esquiver le plafond budgétaire ?

Article précédent

Les transferts d'ingénieurs, moyen d'esquiver le plafond budgétaire ?

Article suivant

Stirling Moss, 1929-2020

Stirling Moss, 1929-2020
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021