Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Vidéo - Comment Ferrari a bâti une F1 pour battre la Mercedes

partages
commentaires
Vidéo - Comment Ferrari a bâti une F1 pour battre la Mercedes
Matt Somerfield
Par : Matt Somerfield
Co-auteur: Giorgio Piola
30 mars 2018 à 15:37

Si Sebastian Vettel affirme que la Ferrari SF71H n’est pas encore exactement à son goût, il faut avouer qu’elle a créé la surprise en remportant la victoire en Australie.

Si Vettel a été chanceux de profiter de l’activation de la voiture de sécurité virtuelle pour passer devant la Mercedes de Lewis Hamilton, cette nouvelle Ferrari semble être bien née et être une bonne base de travail.

Giorgio Piola et Matt Somerfield nous expliquent ses secrets et les innovations techniques de cette Ferrari.

Selon les ingénieurs de Ferrari, le court empattement de la SF70H de l’an dernier ne pouvait expliquer son infériorité face à la Mercedes. Les hommes de la Maranello ont donc suivi leur idée et n’ont allongé l’empattement de la nouvelle voiture que de 100 mm.

Cela leur donne un peu plus de liberté en terme de positionnement des organes mécaniques et de répartition des masses, tout en permettant de poursuivre le travail de développement commencé l’an dernier.

La forme innovante des pontons de la SF70H avait été causée par le déplacement de la structure d’impact latérale supérieure ; une idée reprise par les équipes Red Bull Racing, Williams et Haas cette année. Cette innovation permet de reculer et de réviser les entrées d’air de refroidissement, de revoir le positionnement de certains organes internes et de revoir la forme des pontons.

Tout cela permet aussi d’éloigner les pontons du sillage généré par les deux pneus avant.

Détails des pontons de la Ferrari SF71H, GP d'Australie
Détails des pontons de la Ferrari SF71H, GP d'Australie

Photo de: Giorgio Piola

Les rétroviseurs de la SF71H sont différents de ceux des autres voitures. Ils possèdent deux surfaces qui améliorent l’écoulement de l’air. L’avant du caisson comporte un orifice, ce qui permet aux flux d’air de le traverser et de ressortir autour du miroir, ce qui réduit la trainée et les turbulences. Cette innovation permet aussi de rediriger les flux d’air vers la seconde entrée d’air située sur le ponton (voir la flèche bleue).

Comparaison des ailerons avant de la Ferrari SF71H et SF70H
Comparaison des ailerons avant de la Ferrari SF71H et SF70H

Photo de: Giorgio Piola

En dépit des kilomètres parcourus durant les essais hivernaux, Ferrari n’était pas entièrement sûre de la performance de son nouvel aileron avant. Pour cette raison, des essais comparatifs avec l’aileron de la saison passée ont été effectués lors des essais libres à Melbourne. Ces essais ont aussi permis de valider une idée introduite lors du Grand Prix des États-Unis.

L’ancien aileron possédait une arche et un rebord inférieur différents (voir dans la bulle de gauche) et un rebord montant au point de rencontre de la section neutre centrale (montré par la flèche dans la bulle de droite).

Cette solution contraste avec les fentes introduites cette saison et qui jouent un rôle similaire (illustrées en jaune). Suite à ces essais comparatifs, Ferrari décida de munir ses deux voitures du nouvel aileron 2018.

 
Prochain article Formule 1
La FIA envisage d'ajouter d'autres zones DRS sur plusieurs circuits

Article précédent

La FIA envisage d'ajouter d'autres zones DRS sur plusieurs circuits

Article suivant

Haas se gausse d'accusations "infondées"

Haas se gausse d'accusations "infondées"

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Matt Somerfield
Type d'article Analyse