Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Comment Red Bull a repris le fond plat de McLaren

partages
commentaires
Comment Red Bull a repris le fond plat de McLaren
Giorgio Piola
Par : Giorgio Piola
Co-auteur: Matt Somerfield
26 juil. 2018 à 08:19

Le week-end dernier, Max Verstappen est devenu le premier pilote de Formule 1 à négocier le virage 1 du Hockenheimring à fond absolu.

Cette performance étonnante démontre l’époustouflante efficacité du châssis de la Red Bull RB14. L’écurie autrichienne travaille très fort afin de continuer à inquiéter Mercedes et Ferrari.

Lors du Grand Prix d’Allemagne, Red Bull Racing a suivi la mode lancée par McLaren et reprise par Renault et Ferrari, qui consiste à modifier les échancrures du fond plat de la voiture.

Sur la RB14, les courtes fentes en angle disposées devant les pneus arrière (en inséré) ont fait place à deux longues fentes longitudinales, qui courent le long du rebord du fond plat (illustrées en jaune) et qui devancent quatre orifices entièrement enfermés.

L’air qui passe à travers ces longues fentes alimente le vortex qui est créé le long du bord du fond plat, formant une sorte de jupe aérodynamique qui aide à le sceller, ce qui améliore le rendement du fond plat et du diffuseur.

Le nouvel aileron avant de la Renault

Aileron avant de la Renault Sport F1 Team R.S. 18

Aileron avant de la Renault Sport F1 Team R.S. 18

Photo de: Giorgio Piola

Dans le but de résoudre un problème de sous-virage à l’entrée des courbes à vitesse moyenne, Renault a testé plusieurs modifications sur son aileron avant.

Après avoir mesuré les différences apportées, les ingénieurs ont conçu un nouveau concept d’aileron avant qui a fait son apparition au Grand Prix d’Allemagne. Il possède l’ADN de ses prédécesseurs, mais incorpore de nouvelles idées.

Les modifications majeures sont clairement visibles. Premièrement, le bord de fuite de la dérive latérale est désormais divisé en quatre surfaces en angle (flèche rouge) destinées à aider les flux d’air à contourner le pneu avant.

Cette section de l’aileron a été modifiée au-delà de ce que nous avons vu précédemment. Ceci démontre quelle section de l’aileron sert à générer de l’appui, et quelle autre sert à faire dévier l’air des pneus avant et à contrôler leur sillage.

Normalement, la section externe de l’aileron est considérée comme statique et ne sert qu’à faire dévier les flux d’air pour qu’ils ne percutent pas directement la surface des pneus avant. Puis il y a la section interne, contrôlée par un réglage qui influence l’angle d’attaque des volets, donc le niveau d’appui aérodynamique généré.

C’est pour cette raison que, selon le circuit visité, la forme des volets, la corde et leur nombre varient. Cependant, ce nouveau design de Renault déplace le dispositif de réglage beaucoup plus loin vers l'extérieur, ce qui modifie l'effort proportionnel des volets, de sorte que seule l'extrémité du volet (peinte en jaune) est affectée par un changement d'angle.                                           

Prochain article Formule 1
James Key devrait quitter Toro Rosso pour McLaren

Article précédent

James Key devrait quitter Toro Rosso pour McLaren

Article suivant

Villeneuve compare Hockenheim 2018 à Singapour 2017

Villeneuve compare Hockenheim 2018 à Singapour 2017
Load comments

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Allemagne
Lieu Hockenheimring
Équipes Red Bull Racing Boutique , McLaren Boutique , Renault F1 Team
Auteur Giorgio Piola
Type d'article Actualités