Todt - La FIA aide Red Bull à rester en F1

partages
commentaires
Todt - La FIA aide Red Bull à rester en F1
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
Traduit par: Benjamin Vinel
1 nov. 2015 à 11:30

La FIA déclare faire tout son possible pour aider Red Bull à obtenir les moteurs dont l'équipe a besoin pour rester en Formule 1 l'an prochain, alors qu'elle est en négociations avec Renault et Honda.

Jean Todt, Président de la FIA; Enrique Pena Nieto, Président du Mexique; Bernie Ecclestone; Sergio Perez, Sahara Force India F1; Carlos Slim Domit, Président d'America Movil
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB11
Jean Todt, Président de la FIA
Jean Todt et Christian Horner
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB11
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB11
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB11
Daniil Kvyat, Red Bull Racing

Grand argentier de la Formule 1, Bernie Ecclestone a par ailleurs révélé que Honda avait un accord avec la FIA et la FOM pour fournir des moteurs à au moins deux écuries en 2016, ce qui n'est pas encore le cas.

Lorsque Motorsport.com a demandé à Jean Todt de confirmer l'existence de cet accord et si la FIA pouvait aider Red Bull, le président de la FIA a répondu : "Bien sûr, autant que possible, nous le faisons et nous allons continuer à le faire."

"C'est très frustrant de voir que des équipes comme Red Bull et Toro Rosso rencontrent des difficultés à trouver un moteur. Cela dit, je ne suis pas juge : il y a probablement toujours une raison pour laquelle les choses se produisent. Mais nous devrions les soutenir autant que possible pour leur permettre de participer à la première course, l'an prochain, avec un moteur homologué."

Un optimisme certain

Bien que Todt ne sache pas ce que fera Red Bull, il est confiant quant à la présence de l'équipe en 2016.

"Je suis sûr que chez Red Bull, on travaille très dur pour trouver une solution," poursuit le Français. "Bernie les soutient autant que possible pour les aider à trouver une solution, et je les soutiens autant que possible dans mon propre domaine."

"J'ai bon espoir que Red Bull et Toro Rosso participent au championnat l'an prochain, mais je ne peux pas encore davantage. Je n'ai rien qui me permette d'en dire plus que cela."

L'avenir de Renault en F1

Tout comme celui de Red Bull, l'avenir de Renault en Formule 1 demeure incertain. Selon Todt, le fait que les négociations entre Lotus et Renault aient atteint un stade avancé est positif.

"En tant que président de la FIA et qu'amateur de sport automobile, j'étais inquiet de leur décision," commente-t-il. "Mais j'étais très content qu'ils souhaitent passer à l'étape suivante."

"Et Renault étant très sérieux, une entreprise bien organisée, je serais très surpris si, après être passé à cette étape suivante, ils n'allaient pas plus loin, parce que cette décision est liée à cela. Nous devrions tous être très contents et reconnaissants envers leur décision de passer à l'étape suivante comme ils viennent de le faire."

Prochain article Formule 1
Mexico 1991 - Le jour où Patrese imposa sa loi à Mansell

Article précédent

Mexico 1991 - Le jour où Patrese imposa sa loi à Mansell

Article suivant

Verstappen - Une de mes meilleures qualifications

Verstappen - Une de mes meilleures qualifications

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités