Formule 1 GP de Monaco

Vasseur : "Rien ne change" chez Ferrari après Monaco

Frédéric Vasseur, le directeur de l’équipe Ferrari, assure que la victoire de Charles Leclerc au Grand Prix de Monaco ne changera pas l’approche de la Scuderia lors des prochaines courses.

Podium : Frederic Vasseur, directeur de la Scuderia Ferrari

Si Ferrari avait ouvert son compteur de victoires en Australie avec Carlos Sainz, le succès du pilote espagnol avait été grandement aidé par l'abandon de Max Verstappen, qui s'était montré impérial lors des deux premiers Grands Prix, à Bahreïn puis en Arabie Saoudite.

Mais, au fil des courses, il est évident que l'écart en tête s'est resserré avec désormais trois équipes de pointe : Red Bull, McLaren et Ferrari.

McLaren s'est imposé à la régulière à Miami - même si Lando Norris a bénéficié d'un bon timing avec la neutralisation pour se retrouver en tête -, et le Britannique a fini sur les talons de Verstappen à Imola.
Et, à Monaco, ce sont les Ferrari et les McLaren qui ont fait la course en tête, se classant aux quatre premiers rangs, lors d'un Grand Prix où un Charles Leclerc en état de grâce a dominé les qualifications avant de gérer en course pour aller chercher son premier succès à domicile.

Charles Leclerc et Ferrari continueront-ils à jouer la victoire lors des prochaines courses ?

Charles Leclerc et Ferrari continueront-ils à jouer la victoire lors des prochaines courses ?

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Une victoire qui confirme la dynamique enclenchée depuis quelques courses chez Ferrari, mais qui n'altère pas la volonté de continuer à aller de l'avant et à travailler, comme l'indique Frédéric Vasseur, qui sait que la partie ne sera pas toujours aussi facile qu'en Principauté.

"Ce n'est pas une question de motivation, car la motivation est là depuis un certain temps, mais c'est une question de confiance en soi pour les pilotes, pour l'équipe", a expliqué le dirigeant français.

Nous sommes beaucoup plus opportunistes et il en sera ainsi jusqu'à la fin de la saison, la lutte sera serrée.


"Et il est certain que dès que vous êtes en position de gagner, vous faites plus attention aux détails, vous avez une sorte d'effet boule de neige. Cela fait partie de l'amélioration des six ou sept derniers mois. Il faut continuer comme ça, mais le pire scénario serait d'imaginer que c'est fait, que ce sera comme ça jusqu'à la fin."

"Parce que je suis convaincu que d'abord, comme je l'ai déjà dit, nous aurons des circuits différents avec des tracés différents, des caractéristiques différentes. Nous sommes davantage en concurrence avec McLaren ou Red Bull et il y aura des hauts et des bas jusqu'à la fin de la saison. Nous devons marquer de bons points lorsque nous ne sommes pas au sommet et être capables de gagner lorsque nous y sommes. Mais rien ne change."

Frédéric Vasseur et Carlos Sainz ont été les premiers à fêter la victoire de Charles Leclerc à Monaco.

Frédéric Vasseur et Carlos Sainz ont été les premiers à fêter la victoire de Charles Leclerc à Monaco.

Photo de: Erik Junius

Alors que la piste resurfacée du circuit Gilles-Villeneuve de Montréal, théâtre du prochain Grand Prix du Canada, devrait permettre à Red Bull de revenir au premier plan, Vasseur estime que les écarts demeureront serrés lors des prochaines épreuves entre les trois écuries de pointe.

"Je pense que maintenant nous avons au moins trois équipes - mais Mercedes n'est pas si loin - capables de se battre pour la pole position, capables de se battre pour la victoire", continue le directeur de la Scuderia Ferrari. "C'est passionnant et ce sera, je l'espère, comme ça jusqu'à la fin de la saison."

"Il est certain qu'en fonction des circuits, nous aurons peut-être un avantage sur Red Bull, sur Ferrari ou sur McLaren. Et nous devrons être opportunistes. Ce n'était pas toujours le cas dans le passé ; l'année dernière, nous avons perdu beaucoup trop de points en début de saison, et cette saison, nous avons fait un grand pas en avant sur ce point également."

"Nous sommes beaucoup plus opportunistes et il en sera ainsi jusqu'à la fin de la saison, la lutte sera serrée."

La récente victoire de Charles Leclerc à domicile a permis au Monégasque de revenir à "seulement" 31 poins de Verstappen au championnat. Au classement constructeurs, l'équipe italienne n'est plus qu'à 24 unités de Red Bull avant le Canada.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Alonso attend "une grosse prise de conscience" après les dernières courses
Article suivant Vasseur : "Si on commence à penser que ça va bien, on est mort"

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France