Vasseur déplore une attaque "stupide" de Verstappen sur Räikkönen

Le directeur d'Alfa Romeo, Fred Vasseur, a rejeté la faute sur Max Verstappen après l'accrochage avec Kimi Räikkönen au premier virage du Grand Prix de Belgique.

Vasseur déplore une attaque "stupide" de Verstappen sur Räikkönen

Max Verstappen a pris un mauvais départ lors du Grand prix de Belgique, permettant à Kimi Räikkönen et Sergio Pérez de le dépasser avant l'épingle de La Source. Le Néerlandais a emprunté la trajectoire intérieure et a percuté l'arrière de l'Alfa Romeo, envoyant le Finlandais sur deux roues dans un incident qui ressemblait à leur contact au même endroit en 2016.

L'accrochage a provoqué l'abandon de Verstappen après qu'un dégât à une suspension l'a envoyé dans les pneumatiques dans le Raidillon de l'Eau Rouge. Räikkönen a été contraint de s'arrêter deux fois pendant l'intervention de la voiture de sécurité et, bien qu'il ait pu rejoindre le peloton, sa course était compromise par des dommages subis, le faisant terminer 16e.

Lire aussi :

"Je ne sais pas ce qu'il y a eu avec Verstappen", a déclaré Vasseur à Motorsport.com. "Mais il est arrivé de nulle part, il était à la hauteur de Pérez avant le freinage. Il a essayé de dépasser les deux voitures au premier virage et c'est stupide car à Spa, vous pouvez dépasser et vous avez l'espace pour faire quelque chose. Nous ne sommes pas à Budapest ou Monaco. La voiture était lourdement endommagée, il manquait la moitié du fond plat."

Les commissaires de la FIA ont jugé qu'il s'agissait d'un incident de course, comme l'a confirmé le directeur de course, Michael Masi : "Cela a été étudié. Nous avons fait sortir la voiture de sécurité immédiatement et une fois que la piste a été dégagée, nous avons étudié cela et déterminé que c'était littéralement un incident de course du virage 1 et du premier tour. Aucune sanction n'a été prise."

Un avis que partage Verstappen, catégorique sur le fait qu'il n'était pas responsable, sans pour autant rejeter la faute sur Räikkönen : "Tout d'abord, j'ai pris un mauvais départ. Je ne sais pas pourquoi, j'ai eu un peu de patinage. Et après cela, j'ai juste essayé de garder l'intérieur et je pense que Kimi s'attendait à être totalement devant moi. Bien sûr, j'ai freiné un peu plus tard que les deux autres, mais c'était encore vraiment tôt. À un moment, il a pris sa trajectoire normale et je n'avais nulle part où aller."

Lire aussi :

Interrogé sur le fait de qualifier cet accrochage d'incident de course, Verstappen a répondu : "Oui je pense, au final. Il ne l'a évidemment pas fait exprès." Christian Horner, directeur de Red Bull, a défendu son pilote et rappelé sa série d'arrivées sur l'année écoulée.

"Max a eu une série remarquable depuis la Hongrie l'an dernier, en finissant dans le top 5 de chaque Grand Prix", a rappelé son directeur. "Vingt-et-une courses ou quelque chose comme ça. C'était presque le même incident que celui ici en 2016 avec Kimi. Peut-être que c'est un angle mort pour Kimi ! C'est un incident de course. Il est arrivé de loin et je ne pense pas que Kimi savait qu'il était là. Le problème est que nous avons pris un mauvais départ. Dans ces situations, vous êtes dans le peloton, et ça nous a touchés aujourd'hui."

Interrogé après la course, avant d'avoir revu la vidéo de l'accrochage, Räikkönen a confirmé qu'il n'avait pas vu Verstappen à l'intérieur : "Je me suis retrouvé subitement sur deux roues. Je n'ai pas vu les images, donc c'est difficile à dire. Je me concentrais sur le freinage car la Mercedes a pris une trajectoire serrée et j'ai dû beaucoup ralentir. Honnêtement, je ne l'ai pas vu. C'est dommage car nous aurions eu un rythme très rapide. Il y avait trop de dégâts. Nous avons essayé et nous avons terminé la course."

Max Verstappen, Red Bull Racing RB15, crashes on the opening lap

partages
commentaires
La FIA a ouvert une enquête approfondie sur l'accident d'Hubert

Article précédent

La FIA a ouvert une enquête approfondie sur l'accident d'Hubert

Article suivant

Ricciardo : La rétrogradation de Gasly "n'est pas injuste"

Ricciardo : La rétrogradation de Gasly "n'est pas injuste"
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021