Verstappen : "Je ne m'attends pas à des miracles"

partages
commentaires
Verstappen :
Par : Benjamin Vinel
31 août 2018 à 16:00

Les pilotes Red Bull ne font pas preuve d'un optimisme débordant après les essais du Grand Prix d'Italie.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, monte dans sa voiture
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14

À Monza, comme l'on pouvait s'y attendre, c'est un gouffre qui sépare Red Bull Racing des deux autres top teams. La RB14 souffre du manque de puissance relatif de son groupe propulseur Renault, si bien qu'en EL2 – la seule séance disputée sur le sec ce vendredi – la Red Bull la plus rapide accusait 1"049 de retard sur la meilleure Ferrari et 0"762 sur la Mercedes de Lewis Hamilton.

Lire aussi :

Pour pallier son manque de vitesse de pointe, Red Bull a adopté des réglages incluant moins d'appui aérodynamique que la concurrence, mais souffre par conséquent dans les courbes rapides du Temple de la Vitesse, telles que les Lesmo ou la Parabolica. Au moins un certain optimisme demeure-t-il pour la course.

"En conditions de qualifications, nous sommes trop lents, mais sur les longs relais, c'est beaucoup plus positif", commente Max Verstappen, auteur du cinquième chrono. "Est-ce que ce sera suffisant pour se battre, j'en doute vraiment, mais j'étais content du comportement de la voiture."

"Nous étions assez compétitifs sur les longs relais en particulier. Les runs courts, c'est une autre histoire. C'est clairement le pire circuit pour nous, donc je ne m'attends pas à des miracles. En conditions de qualifications, nous sommes trop lents."

Ricciardo a préparé la course

Daniel Ricciardo, quant à lui, s'élancera du fond de grille en raison de pénalités moteur. L'Australien est en effet équipé de la nouvelle unité de puissance Renault, baptisée Spécification C, qui lui a d'ailleurs fait une petite frayeur lors de son premier tour d'installation, avec un problème lié à des "capteurs". En dehors de cette déconvenue sans conséquence, Ricciardo en est satisfait. En revanche, il tire la même conclusion que son coéquipier en ce qui concerne le rythme de la RB14.

"Les runs courts n'ont pas été très compétitifs. Les longs relais l'étaient davantage", commente Ricciardo, auteur du sixième chrono du jour et d'une escapade sans conséquence dans les graviers en EL1. "Nous n'avons quand même pas le rythme de Ferrari et Mercedes, ils sont vraiment rapides. Dimanche, nous aurons une bonne voiture pour remonter le peloton en espérant entrer dans le top 5."

"J'essaie d'avoir la même approche, sûrement un peu plus détendu en sachant qu'il n'y a pas grand-chose à faire à part la course. Nous avons fait des longs relais, mais il est très peu probable que nous nous qualifiions demain en sachant que nous partirons du fond de grille. Nous nous sommes donc concentrés sur les longs relais."

S'il a remporté six de ses sept victoires en s'élançant hors du top 3 sur la grille, Daniel Ricciardo n'est jamais monté sur le podium en prenant le départ hors du top 10.

Propos recueillis par Scott Mitchell et Adam Cooper

Prochain article Formule 1
Meilleur temps mais sorti de piste, Vettel sait "ce qui ne marche pas"

Article précédent

Meilleur temps mais sorti de piste, Vettel sait "ce qui ne marche pas"

Article suivant

Photos - L'impressionnant accident de Marcus Ericsson à Monza

Photos - L'impressionnant accident de Marcus Ericsson à Monza
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique , Max Verstappen Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Réactions