Verstappen a perdu "jusqu'à 3 dixièmes au tour" à cause du différentiel

Les problèmes de différentiel sur la Red Bull RB16B de Max Verstappen et Sergio Pérez lors du Grand Prix de Bahreïn leur ont fait perdre "jusqu'à trois dixièmes de seconde par tour", révèle Helmut Marko.

Verstappen a perdu "jusqu'à 3 dixièmes au tour" à cause du différentiel

Dans la continuité du Grand Prix d'Abu Dhabi 2020, ultime manche de l'an passé, Red Bull a pris le pas sur Mercedes à Bahreïn. Sur le circuit de Sakhir, Max Verstappen a signé la pole position de manière autoritaire et sa stratégie décalée aurait pu fonctionner sans un dépassement en dehors des limites de la piste ayant fait polémique. Mais malgré un meilleur temps en qualifications et une arrivée sur le podium, le Grand Prix de Bahreïn du Néerlandais était loin d'être une sinécure.

Le samedi, lors de la séance qualificative, Verstappen a connu des problèmes avec son fond plat suite à la perte d'un élément aérodynamique en piste. Puis le lendemain, une alerte sur le différentiel a rendu son premier relais plus compliqué que prévu. Interrogé par notre publication sœur en Allemagne, Formel1.de, dans une interview vidéo exclusive, Helmut Marko révèle que ce problème technique représentait une perte de trois dixièmes de seconde par tour.

"En qualifications, une pièce s'est envolée parce que [Verstappen] est parti trop large dans un virage", explique le conseiller spécial de Red Bull. "Cela a fait une petite différence, peut-être une perte d'appui aérodynamique de 8%. Les problèmes avec le différentiel en début de course étaient bien plus graves. Dans le secteur 1, nous avons perdu jusqu'à trois dixièmes par tour. C'était la même chose pour Sergio Pérez, d'ailleurs."

Lire aussi :

Le dysfonctionnement du différentiel sur la Red Bull RB16B de Verstappen et de Pérez a modifié le comportement de la monoplace pour le pire. Comme le précise Marko, ce problème a provoqué une perte d'adhérence entraînant la surchauffe des gommes, alors que la Mercedes de Lewis Hamilton, continuant de mettre la pression sur le leader de la course, est parvenue à faire l'undercut lors du premier arrêt au stand.

"Non seulement [les pilotes] avaient moins d'adhérence mais les roues arrière patinaient et les pneus chauffaient", poursuit l'ancien pilote autrichien. "Pendant cette phase [de la course], nous n'avons pas réussi à prendre l'avantage dont nous avions besoin pour éviter l'undercut. Au contraire, l'écart est passé de 2,5 à 1,7 seconde. C'était le moment décisif du premier relais et nous étions clairement handicapés. Et puis nous avons eu un autre problème. À cause d'une surchauffe moteur, nous avons dû revenir à une puissance plus faible. Mais Max a quand même réussi à refaire son retard."

Propos recueillis par Christian Nimmervoll

partages
commentaires

Voir aussi :

Jenson Button revient sur son rôle de conseiller chez Williams
Article précédent

Jenson Button revient sur son rôle de conseiller chez Williams

Article suivant

Le timing cauchemardesque qui pourrait entraver Mercedes

Le timing cauchemardesque qui pourrait entraver Mercedes
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021