Vettel devait abandonner au plus vite par sécurité

Ferrari a donné des précisions sur la manière dont Sebastian Vettel a été contraint d'abandonner lors du Grand Prix de Russie à Sotchi.

Avec la défaillance mécanique qui a touché la monoplace de Sebastian Vettel à Sotchi, Ferrari a tout perdu dimanche. Non seulement son pilote a dû abandonner, mais son immobilisation en piste a provoqué le déploiement d'une voiture de sécurité virtuelle fatale pour les chances de victoire de Charles Leclerc. Malheureusement pour l'écurie italienne, il lui était impossible de gérer la situation autrement, et il a été demandé à Vettel de stopper sa SF90 au plus vite pour des raisons de sécurité. 

Le quadruple Champion du monde a rencontré un problème avec le système hybride lors de son arrêt au stand quelques instants plus tôt, et a obéi aux ordres radio en stoppant sa Ferrari dans un dégagement. La situation a immédiatement contraint la direction de course à neutraliser la course par VSC, afin d'évacuer de manière sûre une auto qui représentait également un danger sur le plan électrique. 

Voir aussi :

"Nous avons rencontré un problème avec le système hybride de l'unité de puissance", confirme Mattia Binotto, directeur de Ferrari. "Il y a eu une perte d'isolation sur la voiture. Et pour des raisons de sécurité, il fallait nous arrêter immédiatement. C'est dommage, car la voie des stands était peut-être 100 mètres plus tard, mais c'était la façon la plus sûre d'agir pour Seb, et la sécurité passe évidemment en priorité. C'était uniquement pour la sécurité. Si ça avait concerné une autre partie de la voiture, nous nous serions peut-être arrêtés autrement. Mais il y avait une réelle instruction en disant 'Arrête-toi dès que tu peux', pour la sécurité."

Directeur de course de la FIA, Michael Masi est revenu sur les raisons évidentes qui l'ont poussé à déployer instantanément la voiture de sécurité virtuelle afin de permettre aux commissaires de travailler en toute sécurité. "C'est parce que la voiture n'était pas sûre sur le plan électrique", précise-t-il. "Pour la retirer de la façon la plus sûre possible, c'était une décision très simple de mettre la VSC."

Ferrari va désormais devoir se pencher sur l'unité de puissance de Vettel afin de voir si elle peut être à nouveau utilisée lors du prochain Grand Prix au Japon, sans risquer une pénalité. "Nous avons probablement perdu l'unité de contrôle électronique, mais il nous en reste une", rassure Mattia Binotto.

partages
commentaires
Bottas : La voiture de sécurité virtuelle était "un miracle"

Article précédent

Bottas : La voiture de sécurité virtuelle était "un miracle"

Article suivant

Renault : "Trop facile de s'en remettre aux circonstances"

Renault : "Trop facile de s'en remettre aux circonstances"
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021