Vettel : Räikkönen mérite mieux que ses résultats actuels

Lors des quatre premiers Grands Prix de la saison, Kimi Räikkönen n'a marqué que 49 points contre 86 pour Sebastian Vettel. Un bilan injuste pour le Finlandais, selon son propre coéquipier.

Depuis le début de la saison, Kimi Räikkönen est battu par Sebastian Vettel le samedi comme le dimanche, avec un retard moyen de 0"308 en qualifications et de 24"269 en course à la clé.

Ainsi, c'est logiquement que Räikkönen accuse ce déficit de 37 unités sur Vettel au championnat, ayant toujours franchi le drapeau à damier entre la troisième et la cinquième place quand son coéquipier se classe inlassablement dans le top 2.

Après un petit coup de pression mis par Sergio Marchionne, président de Ferrari, le Finlandais a toutefois réalisé son meilleur week-end de la saison à Sotchi, où la pole position lui a échappé pour six centièmes de seconde – cela aurait été sa première depuis le Grand Prix de France 2008. En course, Räikkönen a signé son premier podium de l'année avec la troisième place.

Malgré ce début de saison en demi-teinte de la part du Champion du monde 2007, Sebastian Vettel est prompt à prendre sa défense : "Il n'a probablement pas eu les courses qu'il méritait. À Bahreïn, le départ et le premier tour lui ont évidemment coûté cher ; sinon, je suis sûr qu'il aurait été sur le podium."

"Bien sûr, je vois exactement ce qui se passe, et les choses ne sont pas allées dans son sens à 100%, mais je ne pense pas que quiconque dans le paddock doute du fait qu'il est l'un des pilotes les plus talentueux du plateau. Je ne pense pas qu'un autre pilote soit capable d'aller en WRC et d'atteindre le niveau auquel il évoluait, avant de revenir [en F1] et d'avoir le rythme à nouveau."

"Je ne pense pas que quiconque doute de ses compétences ou de son talent, mais comme je l'ai dit, il faut que les choses aillent dans son sens. Si l'on regarde l'an dernier, j'ai connu des courses où les choses n'allaient pas dans mon sens. Il y a des hauts et des bas, mais habituellement, au fil de la saison, ça s'équilibre."

Des petites différences cruciales

Räikkönen, quant à lui, est conscient de ses difficultés actuelles et sait que la perfection sera la clé pour redresser la barre face à des rivaux aussi compétitifs et impitoyables.

"Je pense avoir connu un début de saison un peu dur. C'est loin d'être idéal, mais j'ai fait un pas en avant en Russie. Nous sommes plus satisfaits du déroulement des choses, mais nous n'avons quand même fini que troisièmes. Le top 4 est très serré la plupart du temps, donc de petites différences en font une grande, au final", conclut le Finlandais.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités