Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Webber salue la victoire "très compliquée" de Hamilton

partages
commentaires
Webber salue la victoire "très compliquée" de Hamilton
Par :
31 mai 2019 à 07:05

Ils ont remporté cinq des six Grands Prix de Monaco entre 2010 et 2015 : Mark Webber et Nico Rosberg chantent les louanges de Lewis Hamilton suite à sa victoire en Principauté.

Lewis Hamilton vient de signer sa troisième victoire à Monaco, après ses succès de 2008 et de 2016, grâce à une performance remarquable : le pilote Mercedes est parvenu à maintenir en vie son train de pneus mediums pendant 67 tours malgré la pression incessante de la Red Bull de Max Verstappen derrière lui. Ce ne fut pas sans devoir ménager son rythme, si bien que la Williams de George Russell était aussi rapide que le leader Hamilton en fin de course.

Lire aussi :

Mark Webber, qui s'est imposé en Principauté en 2010 et en 2012 avec Red Bull, est parfaitement conscient de ce qu'a dû ressentir Hamilton lorsqu'il était pourchassé non seulement par Verstappen mais aussi par Sebastian Vettel et Valtteri Bottas derrière le Néerlandais. "C'est horrible comme sensation, même si l'on a l'énorme avantage d'être devant", analyse Webber pour Motorsport.com. "Il savait qu'il n'allait jamais rentrer au stand, mais c'était vraiment une manière très, très compliquée de remporter un Grand Prix, surtout à Monaco. On voyait qu'il n'avait aucune adhérence au niveau du train avant, notamment au Loews, à La Rascasse, au Portier, et quand on ajoute l'ingrédient de Max Verstappen derrière lui sur un pneu différent, c'est un casse-tête."

"Il a légèrement faibli mentalement en milieu d'épreuve, mais il a réalisé une course très bien calculée, ce à quoi l'on s'attendait. Je n'ai jamais pensé au moindre instant qu'il allait la mettre dans le mur, je m'attendais à ce qu'il se retrouve à court d'adhérence ou à ce que quelque chose se produise avec Max, mais je ne m'attendais pas à une erreur évitable de sa part. Je pense que les ingénieurs lui ont bien expliqué le scénario par ailleurs. Ils ont clairement choisi le mauvais type de pneus, ils ne pouvaient pas dire qu'ils avaient le bon pneu, ça n'était pas le cas. Mais le scénario était tel qu'il y avait d'autres informations permettant de dire que ça pouvait marcher lors de cette course."

Mark Webber

Mark Webber

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

Nico Rosberg, investisseur en Formule E

Nico Rosberg, investisseur en Formule E

Photo de: Simon Galloway / LAT Images

Webber salue les efforts de Max Verstappen, qui était sous le coup d'une pénalité de cinq secondes pour unsafe release, pour tenter de dépasser le leader et de creuser l'écart afin de mitiger l'effet de sa sanction : "Lewis aurait pu aller deux ou trois secondes moins vite à la fin, et ça aurait quand même été dur pour Max de dépasser. Il a tenté, mais Lewis allait vite dans le tunnel, et la puissance du moteur Mercedes était très utile dans les zones clés. Mais ça valait le coup, absolument. [Max] est un racer. Être là, impuissant, pendant une heure et demie, c'est absolument horrible mentalement. Être dans son lit et se dire que l'on n'a rien tenté – mais il a tenté, c'est le racer qui est en lui, et c'est ce que nous voulons tous voir."

Lire aussi :

Quant à Nico Rosberg, qui s'est imposé à Monaco en 2013, 2014 et 2015 – non sans que Hamilton lui donne parfois du fil à retordre, il félicite son ancien coéquipier pour sa performance auprès de Motorsport.com : "Lewis a fait une course géniale, parce qu'il n'était pas le plus rapide en qualifications – peut-être le deuxième plus rapide – mais il a quand même signé la pole. Puis la course était géniale. L'équipe lui a un peu compliqué la tâche, puis il a piloté comme il le fallait jusqu'au drapeau à damier. Il a géré ça à la perfection, c'était vraiment spectaculaire de sa part."

Propos recueillis par Adam Cooper

Article suivant
Pirelli a choisi les pneus pour le GP de Hongrie

Article précédent

Pirelli a choisi les pneus pour le GP de Hongrie

Article suivant

Le GP de France, un excellent rapport qualité/prix

Le GP de France, un excellent rapport qualité/prix
Charger les commentaires